10 Juin 2013 | 0 commentaires

La fibromyalgie n’a pas été reconnue pendant longtemps et reste toujours mal comprise par les médecins qui sont formatés par des cursus encore beaucoup trop « techno-réductionnistes ». Pour eux, à un diagnostic correspond un traitement médicamenteux. La solution habituelle c’est la mise sous médicaments en tête desquels figurent les psychotropes. Cette réponse chimique totalement inappropriée et insuffisante entraîne une perpétuation. D’ailleurs beaucoup de praticiens – même spécialistes de la maladie – considèrent au départ que ces patients sont et resteront fibromyalgiques. Le traitement proposé, symptomatique, vise surtout à soulager les douleurs et le mal-être, sans traiter les causes. Ce sont aussi des patients – on l’a dit – exigeants, en grande souffrance, et donc « pesants ». Le médecin n’a pas le temps de l’écoute et de l’accompagnement multi-dimensionnel qu’un tel état requiert. On constate que même chez les praticiens les plus conscients et dévoués, le médicament reste incontournable.

Ce que ces praticiens n’ont pas compris, c’est que la fibromyalgie n’est pas une maladie psychiatrique et qu’elle ne se chronicise que parce qu’elle est mal prise en charge. Elle est en fait d’une banalité énorme : ce sont tout simplement des personnes sensibles et perfectionnistes qui se sont épuisé.

Ce que propose le programme du livre, c’est de commencer par « dé-psychiatriser » le problème, de dédramatiser et de donner des outils de reconstruction de l’énergie et des défenses immunitaires, et des solutions ayant des effets anti-inflammatoires, anti-toxiques et psychologiques. Cela ouvre la voie à un arrêt progressif des médications.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ENFANT HYPERACTIF MERE PHOTO

LA FABRIQUE DES ENFANTS TERRIBLES

Le thème de la newsletter mensuelle pour Santé Nature Innovation est ce mois ci L'Hyperactivité. L’enfance perturbée ? L’hyperactivité est...
inuit-child

Les modèles alimentation-santé : le modèle Inuit

Le modèle Inuit est caractérisé par : l’absence totale de glucides sauf de manière très brève et limitée pendant l’été (ce qui a permis de...
Coaching-Life-Mag_Slider

Les secrets de longévité-vitalité-santé des anciens d’Okinawa

Le Parcours Okinawa, s'approprier en 180 vidéos les secrets de Longévité-Vitalité-Santé des Anciens d'Okinawa... En 1970, un cardiologue japonais,...
TARDIGRADE

L’observation de longévité, de résistances à tous les stress exceptionnelles et même d’immortalité potentielle chez les animaux donne de nouveaux espoirs

Longévités maximales observées chez l’animal Salamandre géante 55 ans Albatros royal 63 ans Condor 77 ans Cacatoès à huppe jaune 82 ans Eléphant...
PLASTIQUES AVEC SANS PERTURB ENDOC

INVASION DES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS : DES RIVIÈRES AU ROBINET, DES EMBALLAGES À L’ASSIETTE

6ème acte : rivières empoisonnées On compte en 2013 550 sites terrestres en France contaminés par les PCB (polychlorobiphényles) ou...
vitamines comprimés IMAGE

Des différentes doses en nutrithérapie

Il existe 3 niveaux de doses en nutrithérapie : 1) la dose nutritionnelle dont le but est d'apporter ce qu'il faut au quotidien pour ne pas être en...
i-love-bidoche photo

To meat or not to meat ? (les études)

Les média français se sont enfin saisis de la question.  Consommons nous trop de viandes ? Je vous propose un petit voyage à travers des études...
BOUFFEES CHALEUR PHOTO

MENOPAUSE : POUR UN PASSAGE EN DOUCEUR

Que se passe-t-il à la ménopause ? Un capital reproductif différent chez l’homme et chez la femme. Les femmes et les hommes ne sont pas...
SURPECHE

Surpêche

Le délire. Presque 2 milliards d'hameçons déployés chaque année. 80 à 90% des organismes marins pêchés rejetés à la mer morts pour ne garder que le...
Seiryu Toguchi

CHOLESTROL LE GRAND BLUFF 7 : SE PROTÉGER DE L’INFLAMMATION

Qualité des repas Les études sur la fréquence des pathologies cardiovasculaires (mais aussi du surpoids, du diabète, des cancers) et sur la...

Archives