Pourquoi sommes nous vulnérables à des agents infectieux ?

31 Mai 2013

Nous sommes porteurs de germes et chaque jour en contact avec de nombreux autres. Nous ne succombons pas pour cela sans cesse à des infections. Nous avons des défenses, en particulier les globules blancs et les anticorps. En dehors de quelques situations rares : virulence extrême d’un agent infectieux comme le virus Ebola ou transmission violente, par exemple, une infirmière qui se pique accidentellement avec une seringue contenant du sang contaminé, nos défenses sont capables de s’opposer à l’agression.

Pourtant de temps en temps nous résistons mal. Pourquoi ?

Trois raisons principales à cela.

La première nous sommes fatigués. L’énergie est le « nerf de la guerre ». Les globules blancs comme les anticorps, pour se multiplier et être efficaces, ont besoin d’énergie. Si les réserves en énergie sont basses nous sommes vulnérabilisés. La première ligne de défense est de cultiver la vitalité au jour le jour et apprendre à la maintenir à un niveau optimal, sinon au moins suffisant pour ne pas se mettre en position de faiblesse par rapport aux attaques, et ceci malgré les contraintes et les stress de la vie. Nous allons voir comment.

La deuxième, nous manquons de certains outils pour que les défenses fonctionnent bien. Quelques nutriments clés nécessaires à la production des armes anti-virales et anti-bactériennes comme le zinc ou les vitamines B, ou à leur efficacité comme les antioxydants (vitamines C, E, bêta-carotène…) ne sont pas en quantité suffisante dans notre organisme. Ce qui est, comme le montrent les études, très fréquent, puisque 80 % de la population n’a pas les apports recommandés ni zinc ni en vitamine B6. De quoi est-ce que je manque, moi, mes enfants, mes proches, pour être capable de donner les réponses efficaces aux attaques ?

La troisième, nous consommons des aliments qui profitent aux agents infectieux. Par exemple, les acides saturés du beurre, des fromages, des fritures, permettent aux virus et aux bactéries de se forger des membranes inoxydables, inattaquables par les substances corrosives sécrétées par les globules blancs pour les détruire. Ou nous consommons trop de fer, provenant principalement de la viande. Or, le fer est utilisé par les agents infectieux comme facteurs de croissance. Par ailleurs, il ne faut pas non plus en manquer, ce qui est aussi une cause de moindre résistance. S’ajoutent à ces excès de nutriments défavorables, des polluants présents dans les aliments, les boissons, mais aussi l’air, les vêtements, les cosmétiques, les médicaments aux effets négatifs sur nos défenses anti-infectieuses.

Nous allons donc voir comment garder une bonne résistance face aux risques d’infection, en optimisant notre vitalité quotidienne et en réduisant progressivement, en douceur, et sans perdre l’indispensable relation de plaisir aux repas, les quantités de nutriments qui nous vulnérabilisent, en allégeant la charge des toxiques qui nous agressent et en augmentant celles de ceux qui nous renforcent. 

0 commentaires

CHOLESTEREOL DANS MEMBRANE lipid_bilayer

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 2

Mais que fabrique donc le cholestérol dans notre corps ? Est-ce simplement un obstructeur d’artères ? Nous consommons chaque jour entre...
RES logo

Baromètre Santé : les Français réclament massivement une politique coordonnée de prévention

Le dernier Baromètre Santé, enquête annuelle réalisée pour le compte de l'INPES (l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé),...
eau réseau rayons android-france

L’eau – à quoi sert-elle dans notre corps ?

Après celui de l’apport en oxygène, c’est l’apport en eau qui est le plus urgent. Un individu ne peut pas survivre à plus de 5 jours de privation...
UV

Peut on rendre sa peau moins vulnérable aux effets négatifs du soleil ?

Pourquoi se protéger des excès de solail ? 5% du rayonnement solaire qui nous atteint est composé de rayons ultra-violets :  des UVA...
DNA_REPAIR photo

Comment utiliser un complexe de réparation de l’ADN

Physimance DNA Repair contient : quercétine                500 mg rutine          ...
image_0

Tartine craquante dopée

MENU COMPLET AVEC UN SEUL PLAT Difficulté: 1Temps de préparation: 10 minTemps de cuisson: AucuneNombre de personnes: 4 personnes Ingrédients: 2...
LOGOTROUS COULEURS

Logo nutritionnel : les lobbys de l’agro-alimentaire ont réussi à l’édulcorer !

"L’étiquetage nutritionnel des aliments est l’un des points du projet de loi santé présenté, mercredi 15 octobre, par la ministre de la Santé...
blianlanutri

Bilan Santé

Vous pouvez désormais faire le bilan de vos facteurs de santé-vitalité. Remplissez le questionnaire en cliquant sur le lien ci-après pour connaitre...
CHOCO CARRES

Y auraient-il de « bonnes drogues « pour remplacer le sucre, l’alcool, le surpoids, la cigarette et les médicaments sérotoninergiques ?

«Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » écrivait Musset. Et Baudelaire, dans ses Petits poèmes en prose : « Il faut être...
SCHEMA PERT ENDOC

Les perturbateurs endocriniens mettent de nombreuses espèces en péri, dont l’espèce humaine : PETITION VITALE

« Nous pulvérisons les ormes, et au printemps suivant nul merle n’y chante… parce que le poison a fait son chemin, pas à pas, de la...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.