31 Mai 2013 | 0 commentaires

Nous sommes porteurs de germes et chaque jour en contact avec de nombreux autres. Nous ne succombons pas pour cela sans cesse à des infections. Nous avons des défenses, en particulier les globules blancs et les anticorps. En dehors de quelques situations rares : virulence extrême d’un agent infectieux comme le virus Ebola ou transmission violente, par exemple, une infirmière qui se pique accidentellement avec une seringue contenant du sang contaminé, nos défenses sont capables de s’opposer à l’agression.

Pourtant de temps en temps nous résistons mal. Pourquoi ?

Trois raisons principales à cela.

La première nous sommes fatigués. L’énergie est le « nerf de la guerre ». Les globules blancs comme les anticorps, pour se multiplier et être efficaces, ont besoin d’énergie. Si les réserves en énergie sont basses nous sommes vulnérabilisés. La première ligne de défense est de cultiver la vitalité au jour le jour et apprendre à la maintenir à un niveau optimal, sinon au moins suffisant pour ne pas se mettre en position de faiblesse par rapport aux attaques, et ceci malgré les contraintes et les stress de la vie. Nous allons voir comment.

La deuxième, nous manquons de certains outils pour que les défenses fonctionnent bien. Quelques nutriments clés nécessaires à la production des armes anti-virales et anti-bactériennes comme le zinc ou les vitamines B, ou à leur efficacité comme les antioxydants (vitamines C, E, bêta-carotène…) ne sont pas en quantité suffisante dans notre organisme. Ce qui est, comme le montrent les études, très fréquent, puisque 80 % de la population n’a pas les apports recommandés ni zinc ni en vitamine B6. De quoi est-ce que je manque, moi, mes enfants, mes proches, pour être capable de donner les réponses efficaces aux attaques ?

La troisième, nous consommons des aliments qui profitent aux agents infectieux. Par exemple, les acides saturés du beurre, des fromages, des fritures, permettent aux virus et aux bactéries de se forger des membranes inoxydables, inattaquables par les substances corrosives sécrétées par les globules blancs pour les détruire. Ou nous consommons trop de fer, provenant principalement de la viande. Or, le fer est utilisé par les agents infectieux comme facteurs de croissance. Par ailleurs, il ne faut pas non plus en manquer, ce qui est aussi une cause de moindre résistance. S’ajoutent à ces excès de nutriments défavorables, des polluants présents dans les aliments, les boissons, mais aussi l’air, les vêtements, les cosmétiques, les médicaments aux effets négatifs sur nos défenses anti-infectieuses.

Nous allons donc voir comment garder une bonne résistance face aux risques d’infection, en optimisant notre vitalité quotidienne et en réduisant progressivement, en douceur, et sans perdre l’indispensable relation de plaisir aux repas, les quantités de nutriments qui nous vulnérabilisent, en allégeant la charge des toxiques qui nous agressent et en augmentant celles de ceux qui nous renforcent. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CERVEAU IMAGE PUZZLE MANQUANT

Prévention de la maladie d’Alzheimer

Suite à la question d'un internaute sur mon blog (http://jeanpaulcurtay.typepad.com/okinawa/) qui indique que ses deux parents ont fait la...
boire

Quantités d’eau à consommer

On devrait boire au moins un demi-litre au repas de midi car de 7 à 8 litres de liquides sont nécessaires pour la digestion.      ...
ire

De la drogue dans nos assiettes

De la drogue dans nos assiettes, un documentaire éloquent ! Les géants de l’industrie agro-alimentaire fournissent 80% des aliments consommés,...
CHOLESTEREOL DANS MEMBRANE lipid_bilayer

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 2

Mais que fabrique donc le cholestérol dans notre corps ? Est-ce simplement un obstructeur d’artères ? Nous consommons chaque jour entre...
Fotolia_10915448_S

La fin des régimes ?

De nouvelles découvertes permettent une approche plus complète et durable de l’équilibre pondéral La fin des régimes : Les régimes restrictifs,...
pollutionarctique

Qu’est ce qu’est devenu le modèle inuit dans les régions circumpolaires ?

Evolution de la situation : Selon de récentes études il semblerait que les aliments traditionnels ne fournissent plus maintenant en moyenne que...
ENFANTSECRANSOMMEIL

Troubles du sommeil

Plus d’un tiers des Français est touché par des troubles du sommeil, dont la durée moyenne s’est réduite d’une heure en 50 ans (en 25 ans chez...
PHOTO SURPOIDS VENTRE

SURPOIDS : UNE ÉPIDÉMIE QUI PÈSE LOURD

Une poisse mondialisée En 2014 l’Organisation Mondiale de la Santé enregistre près de 2 milliards de personnes de plus de 18 ans en surpoids,...

Les dessous de la fatigue

L’énergie repose sur une triade : les calories, l’oxygène pour les brûler et les coenzymes qui permettent le passage des calories, via la...
magnesiumsources

ETUDES SUR APPORTS ET STATUT EN MAGNESIUM

Apports alimentaires Apports magnésiens, inflammation systémique et syndrome métabolique Dans la Women’s Health Study sur 11 686 femmes âgées de 45...

Archives