31 Mai 2013 | 0 commentaires

–       L’optimisation des fonctions : l’énergie, le poids et la composition corporelle, la solidité du squelette, des articulations, des tendons, les fonctions digestives, d’absorption, de métabolisation, d’élimination, les défenses anti-infectieuses et immunitaires en général (rôles dans les cancers), de protection anti-inflammatoires, de modulation hormonale, de reproduction (fertilité masculine, féminine, grossesse, accouchement), de croissance physique et de développement cérébral, de performances physiques et intellectuelles, de résistances aux stress, de la concentration, de l’humeur et des capacités de décision et d’adaptation, de détoxification, de réparation (ADN, protéines, membranes cellulaires, tissus, vaisseaux, coeur, cerveau,  peau, tendons, cartilages, muscles, etc…), de ralentissement du vieillissement et de longévité en bonne santé…

–       Prévention des altérations des cellules germinales, préservation du patrimoine génétique et des capacités reproductrices, prévention des pathologies aigues (infectieuses, allergiques, etc…) et chroniques (SEP, dégénératives : cancers, maladies cardiovasculaires, etc…)

–       Réduction de la consommation de médicaments et de procédures médicales, réduction des effets secondaires des médicaments (compensation des effets anti-nutritionnels et facteurs protecteurs) et procédures médicales (ex : irradiation lors d’un scanner, infections nosocomiales)

–       Traitement et co-traitement des pathologies qu’elles soient génétiques, aigues, chroniques ou dégénératives – quels que soient les outils utilisés : allopathie, chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, psychothérapie, phytothérapie, acuponcture, ostéopathie, homéopathie, etc… un patient dont l’énergie n’a pas été restaurée et dont les déficits et les surcharges nutritionnelles n’ont pas été corrigées ne peut pas bénéficier pleinement du potentiel thérapeutique de ces thérapeutiques – il faut de plus tenir compte des effets anti-nutritionnels et de surutilisation liés à ces thérapeutiques

*       par ailleurs les aliments et nutriments ont des effets pharmacologiques qui permettent de réduire l’intensité de ces traitements et donc leurs effets secondaires

         

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

IENPA BANDEAU

Cycle de formation en Nutrithérapie Approfondie

J'ai enseigné une formation en  Nutrithérapie Pratique depuis 1989 en France et dans une vingtaine de pays. J'ai décidé d'arrêter cette...
notrepoisonquotidien couverture

Les agriculteurs premières victimes des pesticides

Sir 140 000 tonnes de pesticides répandus en Europe, 80 000 le sont en France. 1 à 3 millions de personnes intoxiquées et 200 000 décès par an...
neuropathie pied palpé

Nutrithérapie des neuropathies périphériques

Suite à une question d'Auréile. Pour combattre les neuropathies périphériques, qu'elles soient liées à des carences en vitamines B, au diabète, à...
ENFANT HYPERACTIF MERE PHOTO

LA FABRIQUE DES ENFANTS TERRIBLES

Le thème de la newsletter mensuelle pour Santé Nature Innovation est ce mois ci L'Hyperactivité. L’enfance perturbée ? L’hyperactivité est...
killercoke affiche

CACA COLA

Une jeune journaliste courageuse qui prend pour surnom "l'emmerdeuse", addict au Coca Cola, enquête pour savoir ce qu'elle boit. La formule, la...
PHOTO SURPOIDS PLI VENTRE

SURPOIDS : IMPORTANCE D’UNE ALIMENTATION ANTI-INFLAMMATOIRE

Les moyens principaux de lutter contre l’inflammation :  réduire les excès de viandes, pro-inflammatoire à la fois par le fer, l’acide...
CANCER STATS GRAPH

Entre 1980 et 2012 le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqué chaque année en France a plus que doublé

"Avec 56 800 nouveaux cas en 2012 et 8 900 décès par an, le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l'homme, et la troisième cause de...
perturbateursendocrinienseffetscorps

RAPPORT DE L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE SUR LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

"Certains perturbateurs endocriniens sont naturels alors que d’autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits...

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 6 comment lutter efficacement et durablement contre le surpoids et le diabète

Le surpoids est associé à la fois à de l’inflammation et à l’élévation d’autres facteurs de risques cardiovasculaires comme l’intolérance au...
stress

La fatigue et le stress en tête des causes de consultation

La fatigue, les troubles musculo-squelettiques  - dont beaucoup sont algiques, comme les maux de dos, de cou ou de tête - , les perturbations...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.