31 Mai 2013 | 0 commentaires

–       L’optimisation des fonctions : l’énergie, le poids et la composition corporelle, la solidité du squelette, des articulations, des tendons, les fonctions digestives, d’absorption, de métabolisation, d’élimination, les défenses anti-infectieuses et immunitaires en général (rôles dans les cancers), de protection anti-inflammatoires, de modulation hormonale, de reproduction (fertilité masculine, féminine, grossesse, accouchement), de croissance physique et de développement cérébral, de performances physiques et intellectuelles, de résistances aux stress, de la concentration, de l’humeur et des capacités de décision et d’adaptation, de détoxification, de réparation (ADN, protéines, membranes cellulaires, tissus, vaisseaux, coeur, cerveau,  peau, tendons, cartilages, muscles, etc…), de ralentissement du vieillissement et de longévité en bonne santé…

–       Prévention des altérations des cellules germinales, préservation du patrimoine génétique et des capacités reproductrices, prévention des pathologies aigues (infectieuses, allergiques, etc…) et chroniques (SEP, dégénératives : cancers, maladies cardiovasculaires, etc…)

–       Réduction de la consommation de médicaments et de procédures médicales, réduction des effets secondaires des médicaments (compensation des effets anti-nutritionnels et facteurs protecteurs) et procédures médicales (ex : irradiation lors d’un scanner, infections nosocomiales)

–       Traitement et co-traitement des pathologies qu’elles soient génétiques, aigues, chroniques ou dégénératives – quels que soient les outils utilisés : allopathie, chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, psychothérapie, phytothérapie, acuponcture, ostéopathie, homéopathie, etc… un patient dont l’énergie n’a pas été restaurée et dont les déficits et les surcharges nutritionnelles n’ont pas été corrigées ne peut pas bénéficier pleinement du potentiel thérapeutique de ces thérapeutiques – il faut de plus tenir compte des effets anti-nutritionnels et de surutilisation liés à ces thérapeutiques

*       par ailleurs les aliments et nutriments ont des effets pharmacologiques qui permettent de réduire l’intensité de ces traitements et donc leurs effets secondaires

         

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le fer au coeur des phénomènes inflammatoires, des pathologies cardiovasculaires, du vieillissement et de la mort cellulaire

Points sur lesquels les compléments nutritionnels minéro-vitaminiques doivent être mis à jour

Cinq constatations principales sont la base de la reconceptualisation des compléments alimentaires à visée de palliation des déficits journaliers...
648x415_20mn-20726

40% DES TOUT PETITS EXPOSES AU MOINS A DEUX POLLUANTS PREOCCUPANTS

Une étude de l'ANSES sur l'alimentation  "Les résultats sont inquiétants. Une vaste étude de l'Anses s'est intéressée à l'alimentation des plus...
Rhubarbe

RAIE ACIDULEE A LA CREME DE RHUBARBE

Plat complet riche en fer, zinc, antioxydants Difficulté: 0Temps de préparation: 30 minTemps de cuisson: 10 minNombre de personnes: 4 personnes...
sauce mangue

Sucrée salée pour divertir les-légumes-racines

MEME CUITS LES FRUITS SONT PRECIEUX POUR LA SANTE Difficulté: 1Temps de préparation: 30 minTemps de cuisson: 30 minNombre de personnes: 4 personnes...
ITOOKMYPROZACTODAY

Pourquoi les médicaments sérotoninergiques sont-ils dangereux ?

Les psychotropes sérotoninergiques médicamenteux – utilisés larga manu (c’est un des « blockbuster » de Big Pharma), doivent...
B VITAMINS GRAPHIC

Troisième point à mettre à jour dans les compléments alimentaires

Les doses proposées pour les différentes catégories ne tiennent pas compte des études récentes. Du côté des excès : les doses de vitamine B2...
centenaire sur la tete

Bonnes bases pour mieux être

Suite à une question de Philippe Lavatte : Une bonne base pour mieux être, est ce qui m'a amené à devenir nutrithérapeute...  Ayant...
CURCUMA PHOTO

CHOLESTÉROL : LE GRAND BLUFF 11 – Les autres protecteurs cardiovasculaires

Le curcuma La curcumine, mais aussi tout un vaste ensemble d’autres principes actifs présents dans le totum du curcuma ont démontré de très...
asperger

Précocité, autisme d’Asperger, tension pulsionnelle élevée, TOC, procrastination

On a découvert chez des enfants à intelligence précoce ou "haut potentiel", une vitesse de conduction nerveuse accélérée et chez certains autistes...
RES logo

Baromètre Santé : les Français réclament massivement une politique coordonnée de prévention

Le dernier Baromètre Santé, enquête annuelle réalisée pour le compte de l'INPES (l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé),...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.