31 Mai 2013 | 0 commentaires

–       L’optimisation des fonctions : l’énergie, le poids et la composition corporelle, la solidité du squelette, des articulations, des tendons, les fonctions digestives, d’absorption, de métabolisation, d’élimination, les défenses anti-infectieuses et immunitaires en général (rôles dans les cancers), de protection anti-inflammatoires, de modulation hormonale, de reproduction (fertilité masculine, féminine, grossesse, accouchement), de croissance physique et de développement cérébral, de performances physiques et intellectuelles, de résistances aux stress, de la concentration, de l’humeur et des capacités de décision et d’adaptation, de détoxification, de réparation (ADN, protéines, membranes cellulaires, tissus, vaisseaux, coeur, cerveau,  peau, tendons, cartilages, muscles, etc…), de ralentissement du vieillissement et de longévité en bonne santé…

–       Prévention des altérations des cellules germinales, préservation du patrimoine génétique et des capacités reproductrices, prévention des pathologies aigues (infectieuses, allergiques, etc…) et chroniques (SEP, dégénératives : cancers, maladies cardiovasculaires, etc…)

–       Réduction de la consommation de médicaments et de procédures médicales, réduction des effets secondaires des médicaments (compensation des effets anti-nutritionnels et facteurs protecteurs) et procédures médicales (ex : irradiation lors d’un scanner, infections nosocomiales)

–       Traitement et co-traitement des pathologies qu’elles soient génétiques, aigues, chroniques ou dégénératives – quels que soient les outils utilisés : allopathie, chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, psychothérapie, phytothérapie, acuponcture, ostéopathie, homéopathie, etc… un patient dont l’énergie n’a pas été restaurée et dont les déficits et les surcharges nutritionnelles n’ont pas été corrigées ne peut pas bénéficier pleinement du potentiel thérapeutique de ces thérapeutiques – il faut de plus tenir compte des effets anti-nutritionnels et de surutilisation liés à ces thérapeutiques

*       par ailleurs les aliments et nutriments ont des effets pharmacologiques qui permettent de réduire l’intensité de ces traitements et donc leurs effets secondaires

         

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ESTOMAC DENSITÉ CALORIQUE IMAGE

SURPOIDS : MOINS DE CALORIES SANS SE PRIVER !

Un gramme de graisse valant 9 calories, perdre un kilo de graisse équivaut à perdre 9000 calories (en fait 8000 du fait de la présence d’environ 10%...

Comment expliquer la chronicisation de la fatigue et de la douleur dans la fibromyalgie ?

Dans la grande majorité des cas, la fibromyalgie – une forme rhumatologique de fatigue chronique que l’on peut définir comme une tendinite totale du...
PHOTO SURPOIDS VENTRE

SURPOIDS : UNE ÉPIDÉMIE QUI PÈSE LOURD

Une poisse mondialisée En 2014 l’Organisation Mondiale de la Santé enregistre près de 2 milliards de personnes de plus de 18 ans en surpoids,...
SURPOIDS ANDROIDE PHOTO

CHOLESTEROL 6 LE grand bluff : comment lutter efficacement et durablement contre le surpoids et le diabète

Le surpoids est associé à la fois à de l’inflammation et à l’élévation d’autres facteurs de risques cardiovasculaires comme l’intolérance au...
lapin antiobi

Il est temps de faire cesser l’abus d’antibiotiques dans les élevages avant que nous ne revenions aux temps de la peste !

Les infectiologues du monde entier réunis à Boston ont annoncé que nous pourrions revenir aux temps des pestes.       ...
dsm 5 scare

SURMEDICALISATION PSYCHIATRIQUE

Le sujet n'est pas nouveau, mais la publication du nouveau manuel DSM 5 de diagnostic des pathologies psychiatriques,...
jevotepourdonnerdesdroitsàlaterre

Engager un processus de paix entre l’homme et la nature ?

Nous tenons pour la première fois une chance sérieuse d'engager un processus de paix entre l'homme et la nature... La Guadeloupe en arrive à pire...
pourleplaisirBEN

Intérêts de la nutrithérapie

La nutrithérapie parle au corps son propre langage, avec des molécules : acides aminés, acides gras, vitamines, minéraux... qui le composent et...
CAILLOT thrombose

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 10 : L’HYPERACTIVITÉ PLAQUETTAIRE

De nouveau, l’ensemble des conseils alimentaires et complémentaires donnés jusqu’à présent a des effets anti-adhésion et anti-aggrégant...
Namur photo curcuma:gingembre

Effets anti-nutritionnels des médicaments et études d’intervention thérapeutiques en nutrithérapie

La quasi totalité des médicaments entraînent des effets anti-nutritionnels soit sur l’absorption, l’interférence avec le métabolisme et/ou...

Archives