24 Mai 2014 | 0 commentaires

La personne âgée partage avec le nourrisson et la femme enceinte le privilège du plus grand nombre de carences et de déficits nutritionnels et détient le palmarès des plus intenses.

Ceci est dû à la fois à la réduction de ses apports caloriques, de diminution des capacités d’absorption, mais aussi de métabolisation (les capacités d’utilisation par la cellule et ses outils biochimiques).

D’un côté, avec l’âge, le stress oxydatif, l’inflammation et l’exposition aux polluants de tous ordres, les seniors accumulent les pertes de cellules et les dommages sur toutes les catégories moléculaires y compris les bases nucléiques de l’ADN et les composants épigénétiques, dont la méthylation, de l’autre ils manquent de plus en plus des nutriments clés de la protection comme les vitamines C et E, les caroténoïdes, le sélénium, les acides aminés soufrés…., de l’anabolisme et de la réparation comme le zinc, les vitamines B9 et B12….

La méthylation est cruciale dans la prévention des risques cardiovasculaires, de dommages environnementaux (elle participe à la détoxification), de cancers (elle interdit l’expression de gènes responsables de l’invasivité et des métastases), et de déclin cognitif… 

Le résultat est un vieillissement accéléré et l’apparition précoce de maladies dégénératives : baisse de vision (cataracte, DMLA), presbyacousie, perte de mémoire, immunodépression, déclins hormonaux, pathologies cardiovasculaires, auto-immunes, cancers, neuro-dégénérescence dont les maladies d’Alzheimer et de Parkinson….

Par ailleurs, les vaccinations ne peuvent pas être efficaces sans corriger le statut en zinc, déficient chez 100 % d’entre eux, puisqu’on ne peut pas produire d’anticorps sans ce minéral…

De plus c’est la population qui consomme le plus de médicaments, tous,ayant de puissants effets anti-nutritionnels, comme les statines sur le coenzyme Q10, un facteur essentiel de l’énergétique, des défenses antioxydantes et de la longévité, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion sur le zinc, les inhibiteurs de la pompe à protons sur le magnésium, etc, etc…. !

Il est donc essentiel d’apprendre à établir leur statut nutritionnel et à les amener à entrer dans un programme d’amélioration de leurs apports alimentaires, de correction de leurs déficits, de compensation des effets anti-nutritionnels de leurs médicaments justifiés, ce qui n’est actuellement ni enseigné dans les facultés de médecine, ni pratiqué. On attend que les gens soient malades pour s’occuper d’eux, au mieux on dépiste plus tôt des pathologies déjà installées.

Or, le dernier Baromètre Santé indique que 84% des Français demandent que la prévention devienne l’axe prioritaire de la politique de santé.

Nous avons accumulé beaucoup de connaissances grâce à la biologie moléculaire, les études chez l’animal et les études épidémiologiques, montrant des vieillissements ralentis et une forte réduction de l’incidence des pathologies dégénératives dans plusieurs populations, méditerranéennes et asiatiques.

Ceci permet aujourd’hui de proposer, en cohérence avec toutes ces études, un programme global de ralentissement des phénomènes de sénescence et de prévention de l’ensemble des pathologies dégénératives, comprenant nutrition, complémentation, des protocoles de détoxification d’immunorenforcement, antioxydants, anti-inflammatoires, de gestion du stress et des pulsions, de réparation de l’ADN, de cardio et neuroprotection, de réinjection d’activité physique, intellectuelle, créative et de soutien émotionnel dans le quotidien.

La Nutrithérapie de la personne âgée et anti-âge sera l’objet de deux journées de formation ouvertes aux non médecins les 21 et 22 Juin à Paris (www.ienpa.com)

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ATHEROME IMAGE

CHOLESTEROL DELIRIUM

Faire baisser le cholestérol. Un des chevaux de bataille préférés de la pratique médicale ces 30 dernières années. Et une poule aux œufs d’or pour...
LDL HDL CARTOON

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 3 Infarctus et accidents vasculaires cérébraux, accusé : le cholestérol

Un cholestérol élevé est-il un facteur réel de risque cardiovasculaire ? « Pour tout problème compliqué existe une solution simple,...
CURCUMA PHOTO

CHOLESTÉROL : LE GRAND BLUFF 11 – Les autres protecteurs cardiovasculaires

Le curcuma La curcumine, mais aussi tout un vaste ensemble d’autres principes actifs présents dans le totum du curcuma ont démontré de très...
fruits vitamine C

Vitamine C : « pipi de chat » ou réels effets ?

Pour répondre à cette question regardons ce que disent les études. Une méta-analyse incluant 374 488 participants trouve qu’un apport élevé en...
DNA_Repair image molécules

Les systèmes de réparation de l’ADN

Plus de 125 gènes sont impliqués dans des mécanismes de réparation de l’ADN. Il en existe de nombreuses familles : - les base excision repair...
i-love-bidoche photo

To meat or not to meat ? (les études)

Les média français se sont enfin saisis de la question.  Consommons nous trop de viandes ? Je vous propose un petit voyage à travers des études...
fruitslégumes

Il est possible de massivement réduire la fréquence des cancers

Aujourd'hui 4 Février 2015 c'est la Journée Mondiale contre le Cancer. Pourtant la plupart des outils nutritionnels qui permettraient de le prévenur...
eauversée

Quantités d’eau à consommer

On devrait boire au moins un demi-litre au repas de midi car de 7 à 8 litres de liquides sont nécessaires pour la digestion.    ...
MICHAEL MOSS SALT SUGAR FAT

Sel Sucre Gras : Comment les géants de l’agroalimentaire nous en ont rendu accrocs

Les dealers de l'agroalimentaire... sur le livre de Michael Moss, Salt Sugar Fat : How the Food Giants Hooked Us (Sel Sucre Gras : Comment les...
Okinawa ancienne karate

Stratégies pour augmenter son espérance de vie en bonne santé

1) Le dépistage  La plus classique et la seule stratégie vraiment en place en médecine consiste à faire du dépistage. Celui ci est actuellement...

Archives