13 Août 2013 | 0 commentaires

Plus de 125 gènes sont impliqués dans des mécanismes de réparation de l’ADN.

Il en existe de nombreuses familles :

– les base excision repair (BER)

– les nucleotide excision repair (NER)

– les glycosylases (DG)

– les ligases

– les poly(ADP)ribosylations (PARP1).

Comment cela fonctionne ? 

Des sondes repèrent des anomalies dans l’ordre ou l’état des molécules qui constituent l’ADN.

Des ciseaux moléculaires, les excisases, viennent couper la partie lésée.

Puis la partie corrigée est fabriquée grâce à l »outil qui permet de copier nos gènes et de fabriquer de nouvelles cellules, l’ADN polymérase.

Le morceau corrigé est rattaché à la doublé hélice de l’ADN par des ligases.

Que devient le morceau endommagé ? Il est éliminé par les urines. Ce qui permet aujourd »hui chez chacun d’obectiver l’intensité du mitraillage des gènes.

On dose une de ces molécules de l’ADN endommagé, la 8 oxo déoxyguuanosine ou 8OHDG sur 24 H d’urines (et on la rapporte au poids de masse musculaire de la personne (puisqu’en fonction du nombre de cellules actives, le nombre de dommages n’est pas le même).

 Ces systèmes de réparation de l’adn  sont coordonnés par des gènes « orchestrateurs » comme SIRT6.

On parle beaucoup depuis quelques années d’un gène orchestrateur de la même famille : SIRT1. En effet l’activation de ce gène est associée à des effets comparables à la restriction calorique qui allonge la durée de vie – c’est un des mécanismes qui explique le succès de longévité en bonne santé des Anciens d’Okinawa, consommateurs en moyenne de 300 calories en moins par jour, sans se priver, au contraire.

Une autre découverte très importante : chacun naît avec des capacités variables dans l’efficacité de ces systèmes.

Ce « polymorphisme » est un puissant contributeur aux facteurs génétiques liés à la longévité, aux risques de maladies dégénératives, en particulier cancers et pathologies neuro-dégénératives. 

Bientôt on pourra le savoir et adapter l’intensité des mesures de protection, dont des cures de réparation de l’ADN aux points faibles dont on a hérité et ainsi s’y adapter favorablement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fotolia_10915448_S

Obésité et surpoids

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE (Aide-mémoire N°311) - Mars 2013 Principaux faits : À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a doublé...
Namur photo curcuma:gingembre

Effets anti-nutritionnels des médicaments et études d’intervention thérapeutiques en nutrithérapie

La quasi totalité des médicaments entraînent des effets anti-nutritionnels soit sur l’absorption, l’interférence avec le métabolisme et/ou...
tableau-polyphenols

Les antioxydants, les polyphénols et les cancers – à propos de l’étude SELECT

L'Etude SELECT (Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial) devait déterminer si de fortes doses de vitamine E synthétique (400 UI par...

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 6 comment lutter efficacement et durablement contre le surpoids et le diabète

Le surpoids est associé à la fois à de l’inflammation et à l’élévation d’autres facteurs de risques cardiovasculaires comme l’intolérance au...
ENFANT HYPERACTIF MERE PHOTO

LA FABRIQUE DES ENFANTS TERRIBLES

Le thème de la newsletter mensuelle pour Santé Nature Innovation est ce mois ci L'Hyperactivité. L’enfance perturbée ? L’hyperactivité est...
TARDIGRADE

L’observation de longévité, de résistances à tous les stress exceptionnelles et même d’immortalité potentielle chez les animaux donne de nouveaux espoirs

Longévités maximales observées chez l’animal Salamandre géante 55 ans Albatros royal 63 ans Condor 77 ans Cacatoès à huppe jaune 82 ans Eléphant...
Tolstoi années qui restent à vivre plus importantes

Le temps qui nous reste à vivre

La bonne nouvelle c'est que ces années peuvent être les plus belles… Je croyais fermement le contraire avant de voir ces visages...
dsm 5 scare

SURMEDICALISATION PSYCHIATRIQUE

Le sujet n'est pas nouveau, mais la publication du nouveau manuel DSM 5 de diagnostic des pathologies psychiatriques,...
douleur-dos-stress

COMMENT REDUIRE SA VULNERABILITE AU STRESS ?

Suite à la question d'un étudiant souffrant de fortes perturbations digestives et urinaires, "handicapantes" comme il le dit, liées au stress :...
produits-poison-giem SCHEMA

POISONS A FOISON DANS LES CHEVEUX DES ENFANTS

Le Nouvel Observateur a réalisé une enquête auprès de 63 enfants de moins de 12 ans et fait dosé pesticides et perturbateurs endocriniens dans leur...

Archives