14 Août 2014 | 0 commentaires

Plat qui demande peu d’effort de préparation lorsqu’on est fatigué par la maladie

Difficulté: 

Temps de préparation: 10 min
Temps de cuisson: 15 min
Nombre de personnes: 4 personnes

Ingrédients: 

350g environ de gésiers de canard biologique en bocal de verre
1 poivron vert4 cuillères à soupe d’huile d’olive
4 cuillères à café de GINGEMBRE frais haché très menu, ou en poudre , c’est un ALIMENT PLUS
4 cuillères à soupe d’oignons rouges finement émincés1 cuillère à soupe de curcuma biologique en poudre

Préparation: 

Plat accompagné de riz-haricot rouge

       – Préparation des GESIERS

Débiter la pulpe de poivron vert, épépinée en lamelles très fines (l’utilisation d’un robot ménager facilite  cette découpe).

Faire suer à feu doux avec les oignons et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, à couvert ; mélanger souvent.

Arrêter la cuisson quand les poivrons sont tendres mais encore croquants.

 Déposer sur cet appareil  les gésiers découpés en tranches épaisses, ainsi que le gras de canard de la conserve ; chauffer l’ensemble à feu doux pendant 5 minutes.

Incorporer le gingembre en fin de cuisson.

         – Préparation du RIZ et HARICOTS ROUGES

Pour simplifier, il est tout à fait acceptable d’acheter des haricots rouges déjà cuits mais natures et en bocaux de verre ; compter deux cuillères à soupe par personne.

Pour préparer le riz : mettre à chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans votre casserole.

Verser ensuite le riz (180 g environ pour 4 personnes) et mélanger à l’aide d’une spatule en bois.

Lorsqu’il est translucide, versez 30 cl d’eau chaude, eau minérale bien minéralisée, et faites frémir.

Ajouter le curcuma, couvrir et laisser cuire à couvert, feu doux  de 12 à 15 minutes selon le type de riz.

Servir le riz et les haricots rouges réchauffés ensemble, et y déposer les gésiers  chauds.

Quelques remarques :

plat qui demande très peu d’effort de préparation
pas d’ajout de sel puisque les gésiers et les haricots sont en conserve et contiennent déjà du sel

Bénéfices santé: 

C’est un plat pauvre en polyamines.

LES POLYAMINES :

sont de petites molécules que l’on détecte dans la majorité des cellules animales et végétales. Elles sont essentielles pour la vie et  la division  cellulaire ; leur métabolisme est amplifié dans les cellules tumorales.

Une approche thérapeutique très prometteuse consiste à réduire tout apport extérieur  de polyamines aux cellules tumorales.

Il est donc tout à fait recommandé, pendant le traitement d’un cancer, de consommer des aliments pauvres en polyamines.

La carence en polyamines permet d’obtenir un effet anti tumoral non négligeable et potentialise l’efficacité de la chimiothérapie.

Ce traitement est également responsable d’une stimulation de la réponse immune anti tumorale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

pollutionarctique

Qu’est ce qu’est devenu le modèle inuit dans les régions circumpolaires ?

Evolution de la situation : Selon de récentes études il semblerait que les aliments traditionnels ne fournissent plus maintenant en moyenne que...
avocat

Mille-feuilles d’avocat

ENTREE ONCTUEUSE POUR LE PALAIS ET LE CORPS Difficulté: 0Temps de préparation: 20 minTemps de cuisson: AucuneNombre de personnes: 4 personnes...
centenaire sur la tete

Bonnes bases pour mieux être

Suite à une question de Philippe Lavatte : Une bonne base pour mieux être, est ce qui m'a amené à devenir nutrithérapeute...  Ayant...
La mort par Bansky

Voulez-vous savoir quand vous allez mourir ? Deux études corrèlent quatre biomarqueurs avec un décès proche

Dans le blog de Pierre Barthélémy, Passeur de sciences :" "Combien de temps ? Sous-entendu, combien de temps me reste-t-il à vivre ? C'est la...
nac superman

Quatrième point nécessitant une mise à jour des compléments alimentaires

La quatrième constatation est que nombre de composants protecteurs ne figurent pas dans les complexes. C’est le cas de la vitamine K. La vitamine K...
inuitpêche

Les explications des effets santé du modèle inuit

Elle est multifactorielle : quasi absence de glucides, pas d’alcool apports élevés en oméga 3, mais aussi pauvres en oméga 6 (et absence de...
boire

Quantités d’eau à consommer

On devrait boire au moins un demi-litre au repas de midi car de 7 à 8 litres de liquides sont nécessaires pour la digestion.      ...
ENFANT HYPERACTIF MERE PHOTO

LA FABRIQUE DES ENFANTS TERRIBLES

Le thème de la newsletter mensuelle pour Santé Nature Innovation est ce mois ci L'Hyperactivité. L’enfance perturbée ? L’hyperactivité est...
116 ans gateau anniversaire

ETUDES D’INTERVENTION THERAPEUTIQUES 5 (la personne âgée, les maladies dégénératives, le ralentissement du vieillissement, la réduction de la mortalité

Le dernier séminaire de nutrithérapieconsacré aux études d’intervention (ensuite nous aborderons analyses biologiques, examens complémentaires et...
RHUME PHOTO

LE TEMPS DES INFECTIONS APPROCHE. POURQUOI SOMMES NOUS VULNERABLES ?

Nous sommes porteurs de germes et chaque jour en contact avec de nombreux autres. Nous ne succombons pas pour cela sans cesse à des infections. Nous...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.