6 Mar 2014 | 0 commentaires

L’Etude SELECT (Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial) devait déterminer si de fortes doses de vitamine E synthétique (400 UI par jour) et/ou de sélénium (200 µg/jour) protégeaient les hommes d’un cancer de la prostate. Or les résultats suggèrent un risque augmenté avec la vitamine E.  Après deux années, ceux qui prenaient de la vitamine E avaient une augmentation de 13 % (statistiquement non significative) du risque de cancer de la prostate.

Pour mieux comprendre ce qui se passe une deuxième étude, dont les résultats viennent d’être publiés le 22 Février, a sélectionné de la cohorte initiale de 35 000 hommes, 1 739 hommes porteurs de cancer de la prostate et 3 117 témoins. Résultat :  la complémentation en sélénium a augmenté le risque de cancer chez ceux qui avaient déjà des taux de sélénium élevés au départ  : le risque de cancer de haut grade (le plus agressif) augmentait de 91 % chez eux. La complémentation en sélénium n’avait aucun effet chez les hommes qui avaient de bas niveaux de sélénium.

De plus, les compléments de vitamine E ont augmenté le risque de cancer chez ceux qui avaient peu de sélénium au départ : leur risque de cancer de la prostate a augmenté de 63 % et le risque de cancer de haut grade de 111 %. Ceci expliquerait les résultats initiaux de l’étude SELECT où ceux qui avaient pris de la vitamine E avec un placebo avaient un risque augmenté de cancer de la prostate, contrairement à ceux qui prenaient à la fois du sélénium et de la vitamine E. 

L’auteur principal de l’étude conclut que les compléments à dose nutritionnelle ne posent aucun problème, mais que les antioxydants`à forte dose peuvent avoir des effets nocifs.

Kristal AR et al,  Baseline Selenium Status and Effects of Selenium and Vitamin E Supplementation on Prostate Cancer Risk, J Natl Cancer Inst, 2014 Feb 22.

Nous avons le même phénomène qu’avec l’étude ATBC et l’étude CARET qui avaient montré une augmentation de 13% des cancers du poumons chez des fumeurs avec le bêta-catorène. Et comme la première fois, de nombreux média titrent que les compléments alimentaires sont dangereux !

Tout antioxydant utilisé seul peut être pro-oxydant.

Il doivent toujours être utilisés en synergie, car ils se recyclent les uns et les autres et agissent à des niveaux différents.

Par ailleurs la vitamine E synthétique contient 8 stéréoisomères, alors que seule l’un d’eux est efficace et que les autres font baisser la famille des gamma tocophérols qui protègent contre un radical très agressif dans l’inflammation, le peroxynitrite.

Autrement dit la vitamine E synthétique est pro-inflammatoire. Or l’inflammation est un facteur majeur de prolifération dans les cancers.

Enfin, même si on ne peut laisser les gens en déficit de vitamine E, étant donné que l’alimentation n’en apporte que 4,5mg/j au lieu des 12 conseillés, dans les cancers les polyphénols sont beaucoup plus intéressants et en prévention et en co-traitement que les antioxydants classiques.

Les études les plus spectaculaires ont concerné jusqu’à présent les catéchines du thé vert, les polyphénols de grenade, la quercétine, la lutéoline et le curcuma.

Par ailleurs on ne peut pas donner d’antioxydants classiques, à dose supra-nutritionnelle pendant les radiothérapies et la plupart des chimiothérapies car ils interféreraient avec le traitement. Je rappelle que les antioxydants classiques à forte dose sont aussi contre-indiqués dans les cas de saignements, car ils inhibent et l’adhésion et l’agrégation des plaquettes. Ils ne devraient donc pas être donnés en péri-opératoire, au dernier trimestre de la grossesse, en cas d’accident vasculaire cérébral hémorragique, d’hémorragie rétinienne, etc…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

statines- effets indséribales IMAGE

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 4 Fibrates et statines quel rapport bénéfices/risques ?

Les fibrates Ces molécules, toujours utilisées, malgré la domination écrasante des statines, font surtout baisser les triglycérides en...
imunonutricouv

Moyens de la nutrithérapie (et moyens complémentaires)

L'alimentation - la diététique a jusqu’ici été surtout privative (calories en cas de surpoids, sucre en cas de diabète, sel en cas d’hypertension,...
MULTIDYNADO PHOTO

Cinquième raison de mettre à jour les compléments nutritionnels

Une cinquième constatation qui amène à proposer une révision globale de la formulation des compléments alimentaires d’équilibre quotidien destinés...
cerveaubleuendorphines

RESPIRATION ET PLAISIR

Suite à un commentaire de Marguiss à propos de "Musculation 4", la quarante cinquième étape du Parcours Okinawa : "Cela semble aller de...
i-love-bidoche photo

To meat or not to meat ? (les études)

Les média français se sont enfin saisis de la question.  Consommons nous trop de viandes ? Je vous propose un petit voyage à travers des études...
ienpa

La formation en nutrithérapie la plus complète d’Europe

Rejoignez la formation de nutrithérapeute la plus complète d'Europe animée par Jean Paul Curtay. Formation de 24 modules de deux jours étalée sur 4...
68078

Crème onctueuse de légumes souterrains

Découverte de tubercules et de racines peu employées. Mettre de la couleur dans le plat est essentielDifficulté: 1Temps de préparation: 30 minTemps...
myrtille-makik

Dessert Nathalie du Ponant

Dessert à déguster sans modération Difficulté: 1 Temps de préparation: 10 min Temps de cuisson: Aucune Nombre de personnes: 1 personne...
LEGUMINEUSES PHOTO

2016 Année Mondiale des Légumineuses

L'ONU a lancé l'Année Mondiale des Légumineuses. Devant la nécessité pour notre santé de réduire la consommation de protéines animales, en...
HARICOTS ROUGES

Terrine aux senteurs andines

PLAT COMPLET GOURMAND FACILE A REALISER Difficulté: 1 Temps de préparation: 10 min Temps de cuisson: Aucune Nombre de personnes: 4 personnes...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.