31 Mai 2013 | 0 commentaires

Les surcharges sont surtout liées aux déséquilibres osmotiques.

La consommation d’eau trop pauvre en minéraux entraîne un passage excessif de liquides dans le compartiment intracellulaire.

Elle advient surtout dans des cas de nutrition parentérale mal équilibrée sur le plan électrolytique (décès d’Andy Warhol) ou de réhydratation chez des sportifs, des diarrhéiques, des alcooliques, etc… avec des eaux trop pures (5 à 6 décès par an dans les marathons en France).

Très rare : la potomanie.

Conséquences : oedèmes, oedème cérébral, dècès.

Mais les causes les plus fréquentes de rétention d’eau et d’oedèmes sont un refoulement insuffisant du sodium intracellulaire qui retient trop d’eau.

Ce refoulement dépend de la pompe à Na/K qui échange un ion Na contre un ion K grâce à une ATPase à magnésium. Le déficit magnésien, le stress et la fatigue sont donc les causes les plus fréquentes de rétention d’eau et d’oedèmes qui doivent être traités par une supplémentation (traitement d’attaque, dose d’entretien, adaptation aux circonstances).

Le fonctionnement insuffisant de la pompe à Na/K s’accompagne d’une baisse du potassium intracellulaire, qu’il ne faut surtout pas confondre avec une hypokaliémie car l’hypokaliémie relève d’une prise de potassium, alors que la baisse du potassium intracellulaire relève d’une prise de magnésium seul, le problème étant une mauvaise répartition du potassium, pas un déficit global.

Les risques de rétention d’eau et d’oedèmes sont augmentés par :

les excès de sel
l’hypertension sensible au sel
la grossesse
l’insuffisance veineuse circulatoire
la chaleur

(dans ces quatre premières causes ils touchent surtout les membres inférieurs)

l’hyperoestrogénie (en général associée à un syndrome prémenstruel à traiter aussi par des phyto-oestrogènes, des oméga trois, de la vitamine B6, des polyphénols)
une intolérance alimentaire ou une allergie
des médicaments : anti-inflammatoires non stéroïdiens, corticoïdes, œstro-progestatifs, vasodilatateurs inhibiteurs calciques, une intoxication chronique par les diurétiques
une insuffisance cardiaque (à traiter par du coenzyme Q10, de la taurine, éventuellement de la carnitine)
une péricardite constrictive chronique
lorsqu’ils sont associés à une hypoprotidémie, ils peuvent être associé à une dénutrition/ inflammation chronique, une pathologie rénale (syndrome néphrotique, glomérulopathies aiguës), une cirrhose, une pathologie digestive (entéropathie exsudative, malabsorption chronique)

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Objectifs de la nutrithérapie

-       L’optimisation des fonctions : l’énergie, le poids et la composition corporelle, la solidité du squelette, des...
boire

Quantités d’eau à consommer

On devrait boire au moins un demi-litre au repas de midi car de 7 à 8 litres de liquides sont nécessaires pour la digestion.      ...

CONTRE L’ABUS UBUESQUE DE BENZODIAZEPINES

Bruno Vellas, responsable du gérontopôle du CHU de Toulouse, propose une solution des plus concrètes : "On sait que l'anxiété augmente à la tombée...
CURCUMA PHOTO

CHOLESTÉROL : LE GRAND BLUFF 11 – Les autres protecteurs cardiovasculaires

Le curcuma La curcumine, mais aussi tout un vaste ensemble d’autres principes actifs présents dans le totum du curcuma ont démontré de très...
ENCEINTESETIENTVENTRE

ETUDES D’INTERVENTION THERAPEUTIQUES 4 (la femme, la femme enceinte, l’enfant, l’adolescent)

ETUDES D’INTERVENTION THERAPEUTIQUES 4 Le prochain cours sur la nutrithérapie de la femme, de la femme enceinte, de l'enfant et de l'adolescent,...
gymdanseau fondation-apicil

FIBROMYALGIE ET CARENCE EN FER

A propos de la question de Lisart sur une patiente fibomyalgique, transfusée régulièrement et supplémentée en fer et autres compléments....
MAIS photo épis

Céréales sans gluten et maïs

Le maïs peut servir de substitut à des céréales à gluten, mais contrairement au riz, au soja, au quinoa, au sarrasin... sa composition en acides...
Magnesium-protects-the-hearts PHOTO

CHOLESTÉROL : LE GRAND BLUFF 12 – Que faire quand est déjà affecté par une maladie cardiovasculaire ?

Comment se défendre si l’on est déjà touché par de l’athérome et des pathologies cardiovasculaires ? Des études ont démontré que sans...

Les dessous de la fatigue

L’énergie repose sur une triade : les calories, l’oxygène pour les brûler et les coenzymes qui permettent le passage des calories, via la...
La mort par Bansky

Voulez-vous savoir quand vous allez mourir ? Deux études corrèlent quatre biomarqueurs avec un décès proche

Dans le blog de Pierre Barthélémy, Passeur de sciences :" "Combien de temps ? Sous-entendu, combien de temps me reste-t-il à vivre ? C'est la...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.