Cuire ou ne pas cuire (et comment), that is the question….

5 Juin 2014

Suite à des questions de Martine Fardeau et de Philippe Phicil.

Griller induit des réactions de Maillard, une déformation des molécules.

Les acides aminés ne peuvent plus entrer dans les protéines, les glucides ne peuvent plus produire de l’énergie.

Cela devient des pigments qui se déposent dans les tissus (comme les taches de vieillesse sur la peau).

Deux problèmes : l’un c’est que ces pigments s’accumulent dans toutes les cellules et tissus, par exemple les globules rouges, ce qui n’est pas très grave car ils se renouvellent. Plus embêtant dans les globules blancs ce qui favorise une baisse des défenses anti-infectieuses et anti-cellules cancéreuses. Mais plus grave, aussi dans les neurones, ce qui contribue aux maladies neurodégénératives et dans les cellules du myocarde, ce qui contribue la baisse des performances cardiaques avec l’âge et peut mener à l’insuffisance cardiaque, les cellules du myocarde et les neurones (sauf deux exceptions) ne se renouvelant pas. Le deuxième problème ne concerne que les viandes et les poissons où la présence de créatine mène avec les déformations (roussi, noirci) à des amines hétérocycliques qui se collent aux gènes, sont un facteur de vieillissement accéléré, et de cancers.                                                                

La cuisson non agressive présente certains avantages : destruction de germes, pré-digestion, libération des cdaroiténoïdes des fibres ce qui les rend beaucoup plus disponible (mais elle détruit les vitamines C et B9).

La cuisson agressive qui mène à du roussi, pire à du noirci devrait par contre être évitée au maximum et ceci encore plus en ce qui concerne viandes et poissons.

Le pire est évidemment le barbecue mal fait où s’ajoute la fonte des graisses qui retombent sur les braises et renvoient une forme de vapeur diesel dans l’aliment, contenant un carcinogène puissant, le benzopyrène. Il suffit d’envelopper les aliments de papier sulfurisé (mieux que l’aluminium) et de les garder à distance. Autre alternative, la cuisson enterrée (méchoui) ou enveloppée de feuilles

Enfin, pour réduire les pertes de vitalmines et de minéraux solubles dans l’eau, préferer les cuissons vapeur que les cuissons dans l’eau et les cuissons al dente que les cuissons longues (ce qui réduit aussi l’index glycémique des céréales, légumes recines et légumes secs).

0 commentaires

LEGUMINEUSES PHOTO

2016 Année Mondiale des Légumineuses

L'ONU a lancé l'Année Mondiale des Légumineuses. Devant la nécessité pour notre santé de réduire la consommation de protéines animales, en...
d0c1010638e797430138f830f31f095a_980w_380h_sc_

Salade composée de kombu

Une salade riche en iode pour une thyroïde en pleine forme Difficulté:  2 Temps de préparation:  15 min Temps de cuisson:  5 min Nombre de...
CARNÉ-VÉGÉTAL HOMINIDES

Un article critique Lundi Vert, fondé sur des erreurs

Les controverses sont utiles, mais à condition de s’appuyer sur des réalités. L’auteur de l’article de Contrepoints« Lundi Vert » : et si...
girolle

Lotte aux girolles

UN PLAT POUR BOOSTER NOTRE ENERGIE Difficulté: 1Temps de préparation: 25 minTemps de cuisson: 10 minNombre de personnes: 4 personnes...
Manoel de Oliveira

Avoir un but contribue à allonger la durée de vie. Mettez du sens dans votre vie !

La simple attente de son jour d'anniversaire pourrait être un facteur d'augmentation de la longévité ! "Une étude publiée en 1997, portant sur la...
stress compo visuelle

Le stress ses conséquences et comment le gérer au quotidien par des moyens simples

L’augmentation du niveau de stress et ses conséquences La vie quotidienne aujourd’hui en milieu urbain, dans les transports, au travail, est...
vitamines comprimés IMAGE

Des différentes doses en nutrithérapie

Il existe 3 niveaux de doses en nutrithérapie : 1) la dose nutritionnelle dont le but est d'apporter ce qu'il faut au quotidien pour ne pas être en...
centenaire sur la tete

Bonnes bases pour mieux être

Suite à une question de Philippe Lavatte : Une bonne base pour mieux être, est ce qui m'a amené à devenir nutrithérapeute...  Ayant...
huile de colza

Sauce froide pour agrémenter les légumes-racines

CHAUD ET TIEDE ENSEMBLE POUR LE PLAISIRDifficulté: 1Temps de préparation: 10 minTemps de cuisson: AucuneNombre de personnes: 4 personnes...
ananas

Ananas parfume piquant

DESSERT DIGESTIF Temps de préparation: 10 minTemps de cuisson: AucuneNombre de personnes: 1 personne Ingrédients:  1 tranche épaisse d'ananas2...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.