5 Juin 2014 | 0 commentaires

Suite à des questions de Martine Fardeau et de Philippe Phicil.

Griller induit des réactions de Maillard, une déformation des molécules.

Les acides aminés ne peuvent plus entrer dans les protéines, les glucides ne peuvent plus produire de l’énergie.

Cela devient des pigments qui se déposent dans les tissus (comme les taches de vieillesse sur la peau).

Deux problèmes : l’un c’est que ces pigments s’accumulent dans toutes les cellules et tissus, par exemple les globules rouges, ce qui n’est pas très grave car ils se renouvellent. Plus embêtant dans les globules blancs ce qui favorise une baisse des défenses anti-infectieuses et anti-cellules cancéreuses. Mais plus grave, aussi dans les neurones, ce qui contribue aux maladies neurodégénératives et dans les cellules du myocarde, ce qui contribue la baisse des performances cardiaques avec l’âge et peut mener à l’insuffisance cardiaque, les cellules du myocarde et les neurones (sauf deux exceptions) ne se renouvelant pas. Le deuxième problème ne concerne que les viandes et les poissons où la présence de créatine mène avec les déformations (roussi, noirci) à des amines hétérocycliques qui se collent aux gènes, sont un facteur de vieillissement accéléré, et de cancers.                                                                

La cuisson non agressive présente certains avantages : destruction de germes, pré-digestion, libération des cdaroiténoïdes des fibres ce qui les rend beaucoup plus disponible (mais elle détruit les vitamines C et B9).

La cuisson agressive qui mène à du roussi, pire à du noirci devrait par contre être évitée au maximum et ceci encore plus en ce qui concerne viandes et poissons.

Le pire est évidemment le barbecue mal fait où s’ajoute la fonte des graisses qui retombent sur les braises et renvoient une forme de vapeur diesel dans l’aliment, contenant un carcinogène puissant, le benzopyrène. Il suffit d’envelopper les aliments de papier sulfurisé (mieux que l’aluminium) et de les garder à distance. Autre alternative, la cuisson enterrée (méchoui) ou enveloppée de feuilles

Enfin, pour réduire les pertes de vitalmines et de minéraux solubles dans l’eau, préferer les cuissons vapeur que les cuissons dans l’eau et les cuissons al dente que les cuissons longues (ce qui réduit aussi l’index glycémique des céréales, légumes recines et légumes secs).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vaccin bébé photo

Exigeons des vaccins sans aluminium

Suite à la question de Floriane dont une amie infirmière a été affectée gravement par la myofasciite à macrophages dû à l'aluminium ajouté à un...
troubles bipolaires photo masques

Aider une personne boulimique souffrant de troubles bipolaires

Suite à une question de Lisart : La boulimie est associée à la tension pulsionnelle élevée et relève : - d'une cure de vitamines...
huile olive vierge bio vizcantar

Quelles huiles, quels corps gras choisir ?

Les huiles de palme, palmiste, coco, sont parmi les plus riches en acides gras saturés. Elles tiennent la chaleur mais n'ont pas d'intérêt...
dsm 5 scare

SURMEDICALISATION PSYCHIATRIQUE

Le sujet n'est pas nouveau, mais la publication du nouveau manuel DSM 5 de diagnostic des pathologies psychiatriques,...
CANCER STATS GRAPH

Entre 1980 et 2012 le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqué chaque année en France a plus que doublé

"Avec 56 800 nouveaux cas en 2012 et 8 900 décès par an, le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l'homme, et la troisième cause de...
image

Formation : Le syndrome métabolique, le diabète, les pathologies cardio-vasculaires du 14 et 15 septembre

Docteur, Madame, Monsieur, Dans le cadre de la formation de Nutrithérapie organisée par l’IENPA, avec le docteur Jean Paul CURTAY, j’ai le plaisir...
altération vitamine C traitements graphe

Complément nutritionnel : pourquoi ?

Suite à la découverte que les manques en vitamines et minéraux menaient à des maladies de carences comme le scorbut pour la vitamine C, le...

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 6 comment lutter efficacement et durablement contre le surpoids et le diabète

Le surpoids est associé à la fois à de l’inflammation et à l’élévation d’autres facteurs de risques cardiovasculaires comme l’intolérance au...
boudin-noir-fer

Pourquoi le fer en excès est dangereux. Qui est concerné ? Que faire ?

L'excès de fer ne concerne pas seulement les personnes porteuses des anomalies génétiques qui mènent à une accumulation de fer dans...
Fruits-de-mer-sautes-au-basilic

Crêpe de riz au fruits de mer

Prévention par apport d'ANTIOXYDANTS Difficulté: 1 Temps de préparation: 20 min Temps de cuisson: 10 min Nombre de personnes: 1 personne...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.