5 Juin 2014 | 0 commentaires

Suite à des questions de Martine Fardeau et de Philippe Phicil.

Griller induit des réactions de Maillard, une déformation des molécules.

Les acides aminés ne peuvent plus entrer dans les protéines, les glucides ne peuvent plus produire de l’énergie.

Cela devient des pigments qui se déposent dans les tissus (comme les taches de vieillesse sur la peau).

Deux problèmes : l’un c’est que ces pigments s’accumulent dans toutes les cellules et tissus, par exemple les globules rouges, ce qui n’est pas très grave car ils se renouvellent. Plus embêtant dans les globules blancs ce qui favorise une baisse des défenses anti-infectieuses et anti-cellules cancéreuses. Mais plus grave, aussi dans les neurones, ce qui contribue aux maladies neurodégénératives et dans les cellules du myocarde, ce qui contribue la baisse des performances cardiaques avec l’âge et peut mener à l’insuffisance cardiaque, les cellules du myocarde et les neurones (sauf deux exceptions) ne se renouvelant pas. Le deuxième problème ne concerne que les viandes et les poissons où la présence de créatine mène avec les déformations (roussi, noirci) à des amines hétérocycliques qui se collent aux gènes, sont un facteur de vieillissement accéléré, et de cancers.                                                                

La cuisson non agressive présente certains avantages : destruction de germes, pré-digestion, libération des cdaroiténoïdes des fibres ce qui les rend beaucoup plus disponible (mais elle détruit les vitamines C et B9).

La cuisson agressive qui mène à du roussi, pire à du noirci devrait par contre être évitée au maximum et ceci encore plus en ce qui concerne viandes et poissons.

Le pire est évidemment le barbecue mal fait où s’ajoute la fonte des graisses qui retombent sur les braises et renvoient une forme de vapeur diesel dans l’aliment, contenant un carcinogène puissant, le benzopyrène. Il suffit d’envelopper les aliments de papier sulfurisé (mieux que l’aluminium) et de les garder à distance. Autre alternative, la cuisson enterrée (méchoui) ou enveloppée de feuilles

Enfin, pour réduire les pertes de vitalmines et de minéraux solubles dans l’eau, préferer les cuissons vapeur que les cuissons dans l’eau et les cuissons al dente que les cuissons longues (ce qui réduit aussi l’index glycémique des céréales, légumes recines et légumes secs).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRAPHE POURCENTAGE SURPOIDS POPULATION

Surpoids : trois grandes percées de la recherche

Quand la graisse brûle du muscle Le muscle peut brûler de la graisse si l’activité physique est suffisamment intense, évidemment. D’où la place...
STRESSFUITEURINAIREMAGNESIUM SCHEMA

Le cercle vicieux du stress et de la fatigue

Lorsque, sous l'effet du signal envoyé par la noradrénaline des surrénales, le calcium entre massivement dans la cellule il entraîne une sortie...
PHOTO surpoids-homme-sommeil-reveil-full-11900999

SURPOIDS : MORAL ET SOMMEIL

Moral, sexe La question du surpoids a été, décidément, l’objet de nombreuses avancées. Ainsi, l’observation d’une association avec une tendance...
FIBROMYALGIE POINTS photo:radio

Hiérarchiser les compléments pour la fibromyalgie

Suite à une question de Chery qui se sent submergée par le nombre de compléments prescrits par son centre anti-douleur : La fibromyalgie étant...
tareg

Comment Big Pharma falsifie les études pour engendrer des ventes ubuesques de médicaments aux dépends des protocoles nutritionnels validés

Un article édifiant de Pierre Barthélémy, auteur du blog "Passeur de Sciences" Scandale autour d’un médicament vedette contre l’hypertension Big...
dsm 5 scare

SURMEDICALISATION PSYCHIATRIQUE

Le sujet n'est pas nouveau, mais la publication du nouveau manuel DSM 5 de diagnostic des pathologies psychiatriques,...
PHOTOVIANDEGAVAGE

SURPOIDS : LES MEILLEURS ALIMENTS POUR S’EMPÂTER

Les meilleurs aliments pour s’empâter Viandes Le numéro 1 au hit parade des aliments inflammatoires est la viande. Les raisons ? Elle est riche...
Brocoli

Des extraits de Brocoli radioprotecteurs et anticarcinogènes ont un potentiel anti-âge !

"Le brocoli, arme inattendue contre la radioactivité" Derrière le classique "Mange tes légumes !", il y a désormais bien plus que l'injonction...

Objectifs de la nutrithérapie

-       L’optimisation des fonctions : l’énergie, le poids et la composition corporelle, la solidité du squelette, des...
TARDIGRADE

L’observation de longévité, de résistances à tous les stress exceptionnelles et même d’immortalité potentielle chez les animaux donne de nouveaux espoirs

Longévités maximales observées chez l’animal Salamandre géante 55 ans Albatros royal 63 ans Condor 77 ans Cacatoès à huppe jaune 82 ans Eléphant...

Archives