5 Juin 2014 | 0 commentaires

Suite à des questions de Martine Fardeau et de Philippe Phicil.

Griller induit des réactions de Maillard, une déformation des molécules.

Les acides aminés ne peuvent plus entrer dans les protéines, les glucides ne peuvent plus produire de l’énergie.

Cela devient des pigments qui se déposent dans les tissus (comme les taches de vieillesse sur la peau).

Deux problèmes : l’un c’est que ces pigments s’accumulent dans toutes les cellules et tissus, par exemple les globules rouges, ce qui n’est pas très grave car ils se renouvellent. Plus embêtant dans les globules blancs ce qui favorise une baisse des défenses anti-infectieuses et anti-cellules cancéreuses. Mais plus grave, aussi dans les neurones, ce qui contribue aux maladies neurodégénératives et dans les cellules du myocarde, ce qui contribue la baisse des performances cardiaques avec l’âge et peut mener à l’insuffisance cardiaque, les cellules du myocarde et les neurones (sauf deux exceptions) ne se renouvelant pas. Le deuxième problème ne concerne que les viandes et les poissons où la présence de créatine mène avec les déformations (roussi, noirci) à des amines hétérocycliques qui se collent aux gènes, sont un facteur de vieillissement accéléré, et de cancers.                                                                

La cuisson non agressive présente certains avantages : destruction de germes, pré-digestion, libération des cdaroiténoïdes des fibres ce qui les rend beaucoup plus disponible (mais elle détruit les vitamines C et B9).

La cuisson agressive qui mène à du roussi, pire à du noirci devrait par contre être évitée au maximum et ceci encore plus en ce qui concerne viandes et poissons.

Le pire est évidemment le barbecue mal fait où s’ajoute la fonte des graisses qui retombent sur les braises et renvoient une forme de vapeur diesel dans l’aliment, contenant un carcinogène puissant, le benzopyrène. Il suffit d’envelopper les aliments de papier sulfurisé (mieux que l’aluminium) et de les garder à distance. Autre alternative, la cuisson enterrée (méchoui) ou enveloppée de feuilles

Enfin, pour réduire les pertes de vitalmines et de minéraux solubles dans l’eau, préferer les cuissons vapeur que les cuissons dans l’eau et les cuissons al dente que les cuissons longues (ce qui réduit aussi l’index glycémique des céréales, légumes recines et légumes secs).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouteilles-d-eau-minerale

Apports optimaux d’eau

  La première base des apports liquidiens devrait être une alimentation riche en végétaux, les aliments les plus riches en eau. Cette eau est...
HUILE COCO PHOTO

RÉGIME CÉTOGÈNE ET HUILE DE COCO : DANGER !

L’huile de coco ou huile de coprah, fabriquée à partir de la noix de coco n’est pas solide à température ambiante, elle se présente comme une crème....
blianlanutri

Bilan Santé

Vous pouvez désormais faire le bilan de vos facteurs de santé-vitalité. Remplissez le questionnaire en cliquant sur le lien ci-après pour connaitre...
PHOTOVIANDEGAVAGE

SURPOIDS : LES MEILLEURS ALIMENTS POUR S’EMPÂTER

Les meilleurs aliments pour s’empâter Viandes Le numéro 1 au hit parade des aliments inflammatoires est la viande. Les raisons ? Elle est riche...
SCHEMA PERT ENDOC

Les perturbateurs endocriniens mettent de nombreuses espèces en péri, dont l’espèce humaine : PETITION VITALE

« Nous pulvérisons les ormes, et au printemps suivant nul merle n’y chante… parce que le poison a fait son chemin, pas à pas, de la...
jevotepourdonnerdesdroitsàlaterre

Engager un processus de paix entre l’homme et la nature ?

Nous tenons pour la première fois une chance sérieuse d'engager un processus de paix entre l'homme et la nature... La Guadeloupe en arrive à pire...
pollutionparis TOUR EIFFEL

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 5 Lutter contre la pollution pour éviter d’encrasser ses artères

Comme nous l’avons vu dans lles textes précédents, si nous avons du cholestérol c’est pour de bonnes raisons. Il joue de nombreux rôles...
fatigue

Causes et traitement des fatigues

Les causes de fatigue sont quasiment toujours multifactorielles : surmenage, troubles du sommeil, stress, maladie, etc... Mais quelle que soit les...
viande carbonisée

Cuire ou ne pas cuire (et comment), that is the question….

Suite à des questions de Martine Fardeau et de Philippe Phicil. Griller induit des réactions de Maillard, une déformation des molécules. Les acides...
CURCUMA PHOTO

CHOLESTÉROL : LE GRAND BLUFF 11 – Les autres protecteurs cardiovasculaires

Le curcuma La curcumine, mais aussi tout un vaste ensemble d’autres principes actifs présents dans le totum du curcuma ont démontré de très...

Archives