29 Sep 2019 | 0 commentaires

Le chlordécone, un pesticide organochloré principalement utilisé contre un parasite des bananiers était connu depuis les années 70 comme un POP (polluant organique persistant) toxique et interdit aux USA depuis 1976. En 1977 l’INRA avait alerté dans un rapport sur les graves dommages subis par les écosystèmes.     

En 1979, l’OMS avait classé le chlordécone dans les carcinogènes probables.

Or les bureaucrates de l’administration ont attendu 1990 pour l’interdire, et pire, suite à des pressions du lobby des planteurs de bananes, ont accordé des dérogations pour poursuivre les usages massifs aux Antilles jusqu’en 1993. 300 tonnes de chlordécone ont été déversées sur la Guadeloupe et la Martinique. 18 000 hectares sont contaminés officiellement, mais les rivières et la mer sont atteintes via les eaux. En 2002, 9 ans après l’interdiction, on découvre encore un stock de 9,5 tonnes de chlordécone dans un hangar !

Selon l’INRA le Ministère de l’Agriculture n’a pas tenu compte des nombreuses alertes sanitaires et environnementales et a privilégié les intérêts économiques (culture bananière) sur l’environnement et la santé dans sa gestion du dossier.

Résultats : les sols, les eaux de surface, les nappes phréatiques contiennent des concentrations 100 fois supérieures à la norme !
le pesticide est présent dans l’eau du robinet (en Juin 2018 dans la commune de Gourbeyre en Guadeloupe des taux très élevés ont été trouvés, le procureur de Basse-Terre s’est saisi de l’affaire, puis des taux faibles en novembre 2018 à Capesterre-Belle-Eau)
les denrées contaminées sont les viandes, les poissons et crustacés, les bovins, les volailles, les légumes-racines et, dans une moindre mesure, les produits végétaux poussant près du sol : cucurbitacées, salade, cives, oignons…

Tout sol contaminé, même à un niveau très bas, est susceptible de contaminer la viandes, les abats, le lait, les œufs, donc aucun élevage n’est admissible sur un sol contaminé Lle préfet a du interdire la consommation de certains poissons, des langoustes.
Selon le Bureau de recherches géologiques et minières du fait des 300 tonnes de chlordécone épandues  avant que l’usage ne soit définitivement interdit la pollution devrait disparaître dans… 700 ans !

On trouve du chlordécone dans le sang de 66,8 % des personnes non malades et de 68,7% des malades, de 90% des femmes enceintes.
Le chlordécone est  présent dans le lait maternel de 40% des femmes. 
Le nombre des naissances prématurées a augmenté (l’exposition les augmente de 60%).
Le chlordécone est neurotoxiques pour les nouveaux nés. L’étude TIMOUN de l’ANSES révèle que la population la plus touchée est celle de 3 à 5 ans.
La présence de chlordécone dans le sang ombilical est associée à un risque de surpoids augmenté.
Une exposition post-natale est associée à un ralentissement de la croissance.
Ceux qui ont les taux les plus élevés s’avèrent avoir un risque de cancer de la prostate plus élevé de 188%  – les Antilles détiennent le record mondial de la fréquence du cancer de la prostate (étude Multigner, 2010)
Dans les régions qui ont été supexposées, l’Institut de Veille Sanitaire observe une « surincidence     significative du myélome multiple ».

Or, un courrier des agents de l’Agence régionale de santé (ARS) Martinique, qui révèle que depuis 2015, ils essaient d’alerter les autorités sur la hausse des taux de chlordécone autorisés dans la viande et la volaille.

Mais l’étude de la toxicité du chlordécone révèle que les interférences biochimiques sont beaucoup plus vastes que ce qui a été jusqu’ici « comptabilisé ».

En effet les toxicologues mettent en évidence que le chlrodécone

– n’est pas seulement un facteur de risque de cancer de la prostate, mais du sein
– qu’il inhibe l’énergétique des neurones (ATPases)
d- e même que dans le foie et se révèle hépatotoxique chez l’animal, aussi par un mécanisme d’induction des cytochromes P450, ce qui a des effets inflammatoires et potentiellement pro-carcinogènes
– qu’il perturbe quasiment toutes les neurotransmissions principales : noradrénaline, dopamine, sérotonine, GABA, endorphines
– qu’il est néphrotoxique
– qu’il induit des fuites calciques des cellules (or le calcium est un second médiateur majeur de la communication inter-cellulaire).

Il faut donc s’attendre à d’autres répercussions, dont :

chutes du QI et troubles cognitifs
augmentation des cancers du foie
et des insuffisances rénales.

Les altérations cognitives (baisse de l’attention portée aux nouveaux stimuli) ont déjà commencé à être mises en évidence en 2012 chez les enfants guadeloupéens de 7 mois.

Et dès 1981 l’exposition de travailleurs au chlordécone avait été montrée entraîner une accumulation du toxique dans le foie,  hépatomégalie, stéatose, nécroses focalisées, altérations mitochondriales et de la production d’énergie, potentialisation des effets d’autres toxiques.

Pour en savoir plus :

Pierre-Benoit Joly, directeur de recherche à l’INRA, La Saga chlordécone aux Antilles française, 2010

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlordécone

www.lemonde.fr/planete/video/2018/07/28/chlordecone-le-scandale-sanitaire-explique-en-six-minutes_5337044_3244.html

www.lemonde.fr/planete/article/2018/06/07/du-chlordecone-retrouve-dans-l-eau-du-robinet-en-guadeloupe_5311207_3244.html

Insecticides : pourquoi le chlordécone agite-t-il (encore) la Martinique ? www.liberation.fr/planete/2018/01/30/insecticides-pourquoi-le-chlordecone-agite-t-il-encore-la-martinique_1625928

Evaluation de l’exposition alimentaire au chlordécone  des enfants guadeloupéens de 18 mois – Rapport d’étude Anses réalisé en partenariat avec l’Unité 625 de l’Inserm 

www.observatoire-pesticides.gouv.fr/upload/bibliotheque/425980915047900278437472711110/RE_Anses_ChlordeconeEnfants_juin_2011.pdf

carte des sols pollués en Martinique www.geomartinique.fr/accueil/ressources/pollution_des_sols_par_la_chlordecone_en_martinique

carte des sols pollués en Guadeloupe http://daaf.guadeloupe.agriculture.gouv.fr/Carte-de-la-contamination-des-sols

Le chlordécone en Guadeloupe : une pollution/contamination globale de l’environnement et de la population www.ldh-france.org/chlordecone-en-guadeloupe-pollutioncontamination-globale-lenvironnement-population/

Multigner L et al, Chlordecone exposure and risk of prostate cancer, J Clin Oncol, 2010, 28 (21) : 3457-62

Vincent Nedellec et al, Public health and chronic low chlordecone exposure in Guadeloupe, Part 1: hazards, exposure-response functions, and exposures, Environ Health. 2016, 15 : 75

Vincent Nedellec et al, Public health and chronic low chlordecone exposures in Guadeloupe, Part 2: Health impacts, and benefits of prevention, Environ Health, 2016, 15 : 78

Dallaire Ret al, Cognitive, visual, and motor development of 7-month-old Guadeloupean infants exposed to chlordecone, Environ Res, 2012, 118 : 79-85

Mehendale HM, Chlordecone-induced hepatic dysfunction, J Toxicol Environ Health. 1981, 8 (5-6) : 743-55

Les produits chimiques profitent de la passoire européenne www.liberation.fr/planete/2019/01/07/les-produits-chimiques-profitent-de-la-passoire-europeenne_1701506

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PHOTOVIANDEGAVAGE

SURPOIDS : LES MEILLEURS ALIMENTS POUR S’EMPÂTER

Les meilleurs aliments pour s’empâter Viandes Le numéro 1 au hit parade des aliments inflammatoires est la viande. Les raisons ? Elle est riche...
TARDIGRADE

L’observation de longévité, de résistances à tous les stress exceptionnelles et même d’immortalité potentielle chez les animaux donne de nouveaux espoirs

Longévités maximales observées chez l’animal Salamandre géante 55 ans Albatros royal 63 ans Condor 77 ans Cacatoès à huppe jaune 82 ans Eléphant...
Namur photo curcuma:gingembre

Effets anti-nutritionnels des médicaments et études d’intervention thérapeutiques en nutrithérapie

La quasi totalité des médicaments entraînent des effets anti-nutritionnels soit sur l’absorption, l’interférence avec le métabolisme et/ou...
UV

Peut on rendre sa peau moins vulnérable aux effets négatifs du soleil ?

Pourquoi se protéger des excès de solail ? 5% du rayonnement solaire qui nous atteint est composé de rayons ultra-violets :  des UVA...
huile olive vierge bio vizcantar

Quelles huiles, quels corps gras choisir ?

Les huiles de palme, palmiste, coco, sont parmi les plus riches en acides gras saturés. Elles tiennent la chaleur mais n'ont pas d'intérêt...
points fibromyalgie

Se sortir de la fibromyalgie

Extrait d'une interview pour www.lanutrition.fr : Lanutrition.fr : En quoi l’approche présentée dans votre livre est-elle nouvelle ?...
PHOTO de www.treehugger.com

COMPLEMENTS EN VITAMINES B, EN PARTICULIER POUR LE VÉGÉTARIEN

Suite à une question de Sir Deck sur les vitamines B pour un végétarien : Réponse : Etant donnée la fréquence statistique élevée des déficits en...
IENPA BANDEAU

Cycle de formation en Nutrithérapie Approfondie

J'ai enseigné une formation en  Nutrithérapie Pratique depuis 1989 en France et dans une vingtaine de pays. J'ai décidé d'arrêter cette...
PETROLESURTERRE

Modèle inuit : conclusion

Le modèle inuit a permis de mettre en avant les effets santé des acides gras oméga 3. Mais au-delà c’est un modèle multifactoriel où l’activité...
kiwi fruit

Canapé Cécile du Ponant

ENTREE FESTIVE Difficulté: 1 Temps de préparation: 10 min Temps de cuisson: Aucune Nombre de personnes: 1 personne Ingrédients:  - 2 cuillères...

Archives

A PROPOS DE JEAN PAUL CURTAY

Le Dr Jean-Paul CURTAY, de renommée internationale, est un des pionniers de la nutrithérapie. Il a créé en France la première consultation dans cette discipline médicale nouvelle.