12 Jan 2018 | 0 commentaires

Quand les régimes mènent à la catastrophe

Si vous avez suivi mon raisonnement, vous avez probablement déjà perçu pourquoi les traitements proposés jusqu’à présent contre le surpoids ne marchent pas. Ils ne tiennent pas compte de tous ces facteurs.

Les chiffres sont sans appel. Quels que soient les régimes évalués, Le taux d’échec est supérieur à 80%. Pire les aggravations sont fréquentes. C’est ce qu’on appelle le yoyo.

Pourquoi un régime restrictif est-il voué à l’échec et risque-t-il fortement d’aggraver la situation comme cela est maintenant universellement reconnu (ce qui n’empêche pas leurs gourous de continuer à les promouvoir) ?

Lorsque l’on mange moins, une petite région du cerveau chargée de réguler les prises caloriques, l’hypothalamus, les compte. Lorsqu’elles diminuent, ce centre commande une adaptation automatique : les dépenses, appelées métabolisme de base, sont diminuées.

Ce qui fait que lorsqu’une personne reprend à la fin de la cure ses apports caloriques, elle en profite plus qu’avant.

Elle a perdu du poids : pas mal d’eau, de la graisse (c’est le but), mais souvent aussi un peu de muscle (la masse qui dépense).

Elle reprend du poids. Mais que reprend-elle ? de l’eau, de la graisse, mais pas de muscle.

Ce qui fait qu’une personne qui faisait 85 kg et qui refait 85 kg après un régime – le yoyo -, n’est plus la même personne. Sa composition corporelle a changé. Elle a moins de masse musculaire et plus de masse grasse.

Si elle veut reperdre elle devra faire un régime encore plus restrictif, car la masse qui dépense a fondu. Plus une personne a fait le yoyo, plus son surpoids devient résistant. Et on en arrive à un obèse petit mangeur. Un obèse de plus en plus déprimé et de plus en plus à risque de diabète et d’accidents cardiovasculaires.

Alors les régimes hyperprotéinés c’est peut-être mieux ? Cela aide peut-être à conserver du muscle ?

Et non, parce que l’augmentation des protéines élève l’inflammation et que l’inflammation a des effets négatifs sur tous les paramètres du surpoids y compris sur la perte de la masse musculaire qui est inflammatoire.

Mais il y a pire, comme les régimes soit disant « chronobiologiques » où l’on vous fait manger du fromage le matin qui augmentent à toute allure les risques cardiovasculaires…

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

magnesiumsources

ETUDES SUR APPORTS ET STATUT EN MAGNESIUM

Apports alimentaires Apports magnésiens, inflammation systémique et syndrome métabolique Dans la Women’s Health Study sur 11 686 femmes âgées de 45...
boire

Quantités d’eau à consommer

On devrait boire au moins un demi-litre au repas de midi car de 7 à 8 litres de liquides sont nécessaires pour la digestion.      ...
abeilles-pesticides MORTES notreterr

Alerte des médecins sur les pesticides

Un appel de L'Alerte des Médecins sur les Pesticides (AMLP). Merci de signer et de faire circuler la pétition.          ...
SURPOIDS INFLAMMATION ILLUSTRATION

SURPOIDS : A QUOI SERT LA GRAISSE ? PERCÉES DE LA RECHERCHE 1

La graisse cela sert à quoi ? Si, comme nous l’avons vu, la graisse sert de réserve énergétique, nettement plus importante chez la femme que...
ELEVAGE INTENSIF PHOTO

APRÈS LA VACHE FOLLE, L’INDUSTRIE DES ALIMENTS POUR LES ÉLEVAGES INDUSTRIELS REMET CELA !

  Le plus grand scandale sanitaire depuis la maladie de la vache folle Depuis quelques jours nous apprenons un nouveau scandale. 8 tonnes de...
oignons

Salade toute verte vêtue

Prévention de le majorité de toutes les pathologies Difficulté: 0 Temps de préparation: 10 min Temps de cuisson: Aucune Nombre de personnes: 4...
soupe courgettes

Soupe dopée de courgettes

REPAS A ELLE TOUTE SEULE Temps de préparation: 15 minTemps de cuisson: 20 minNombre de personnes: 4 personnes Ingrédients: 4 petites courgettes bien...
fruitslégumes

Il est possible de massivement réduire la fréquence des cancers

Aujourd'hui 4 Février 2015 c'est la Journée Mondiale contre le Cancer. Pourtant la plupart des outils nutritionnels qui permettraient de le prévenur...

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 6 comment lutter efficacement et durablement contre le surpoids et le diabète

Le surpoids est associé à la fois à de l’inflammation et à l’élévation d’autres facteurs de risques cardiovasculaires comme l’intolérance au...
perturbateursendocrinienseffetscorps

RAPPORT DE L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE SUR LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

"Certains perturbateurs endocriniens sont naturels alors que d’autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits...

Archives