Longévité, ralentissement du vieillissement, prévention des pathologies dégénératives, stress oxydatif et nitratif, glycation, détoxification, DNA repair….

12 Juil 2014 | 0 commentaires

En 1890 un Français avait une espérance de vie de 46 ans, une Française de 49 ans. En 100 ans nous avons gagné 30 ans d’espérance de vie.

Le discours médical de ces dernières décennies a attribué ce progrès considérable aux progrès techniques de la médecine, comme les vaccins et les antibiotiques.

Or ceux ci ne diminuent que les morts précoces, mais n’allongent pas la durée de vie.

Depuis la proposition par Denham Harman de la théorie radicalaire du vieillissement, une énorme convergence de travaux indique que le vieillissement est principalement lié à une corrosion oxydative.

Lorsque l’on brûle des calories au feu de l’oxygène s’échappent des électrons libres qui endommagent les molécules en chaîne. Certains dégâts sont réparés, d’autres non, et ceci, de moins en moins avec l’âge.

C’est particulièrement important pour l’ADN, le support de notre informatique cellulaire, cible dans chaque cellule de 500 000 à 1 millions de lésions quotidiennes, qui sont réparées par des centaines d’enzymes. Malheureusement les gènes codant pour ces outils de réparation sont eux aussi cibles des agressions oxydatives. Et les lésions non réparées (mutations) s’accumulent avec l’âge, provoquant des baisses d’efficacité de chaque système et dérèglant l’équilibre oncogène-antioncogène, ce qui augmente la fréquence des cancers.

L’ADN modifié donne des protéines déformées, qui deviennent la cible du système immunitaire (auto-anticorps).

Mais tous les autres tissus : muscle, os, parois artérielles, coeur, foie, cerveau… sont aussi endommagés.

Des résidus de glucides modifiés s’y accumulent (réactions de Maillard). Le glucose se colle aux protéines, les inhibe et les rend plus oxydables.

Du fer se dépose dans les cellules et accélère l’oxydation et l’inflammation, elle même une forme d’oxydation qui peut affecter l’ensemble du corps, et de manière plus intense certains tissus, comme dans les pathologies neurodégénératives (Alzheimer ou Parkinson).

Les globules blancs activés engendrent des espèces radicalaires capables de provoquer des dégâts à distance (stress nitratif).

L’ensemble des pathologies dégénératives qu’elles touchent la vision, l’audition, le cerveau, le coeur et les vaisseaux, le système immunitaire, la tolérance au glu-cose s’avère corrélé au bruit de fond oxydatif et inflammatoire du vieillissement, amplifié par certains facteurs de risques, génétiques, environnementaux, nutritionnels ou comportementaux.

Toutes ces connaissances permettent aujourd’hui d’établir un programme de ralentissement du vieillissement, qui est automatiquement corrélé à la réduction de risques de maladies dégénératives, puisque c’est le même phénomène qui est derrière les deux.

On peut :

* réduire les émissions de radicaux libres
* maîtriser les catalyses radicalaires et inflammatoires par le fer et le cuivre
* neutraliser les radicaux libres
* augmenter les défenses anti-inflammatoires de l’organisme réduire les agressions par les polluants
*détoxifier
* réparer les tissus, et en particulier l’ADN grâce à des découvertes récentes
* améliorer le soutien énergétique de toutes ces fonctions.

Ceci est aujourd’hui objectivable par des analyses spécifiques des dégâts oxydatifs sur chaque catégorie moléculaire du corps et certains marqueurs du vieillissement comme la longueur des télomères.

Ces outils synthétisés dans un programme global peuvent fortement augmenter notre espérance de vie en bonne santé.

Une formation de deux jours sera donnée à Paris sur ce sujet les 27 et 28 Septembre 2014 (www.ienpa.com).

En attendant, une série d’émissions est programmée tous les jours à 18H55 à partir du Lundi 14 Juillet sur Arte : « Terres de longévité » www.arte.tv/guide/fr/047825-006/terres-de-longevite

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTAMINANTS LAIT MATERNELjpg

L’INVASION PAR LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS (SUITE)

4ème acte : pesticides : inquiétudes pour les enfants d’agriculteurs Un professeur d’Endocrinologie Pédiatrique au CHU de...
fibromyalgie COUV

La Fibromyalgie : une nouvelle forme épidémique du stress

Le stress s'est exprimé à une époque où les femmes n'avaient pas le droit de vote ni de compte en banque par de sévères manifestations...
OMEGATROISFLUIDITE

Effets des oméga 3 :

apports d’énergie considérable par rapport au glucose fluidité membranaire des globules rouges augmente la filtrabilité érythrocytaire (résistance...
personne affaiblie chimio maison-du-cancer

Soutien d’une personne sous chimiothérapie, très affaiblie

Suite à la question de Nadia La priorité est : - des nourritures faciles à consommer : semoules/flocons de céréales, bouillies, purées.... - acides...
omega-force-3-olive bouteille

Des oméga trois sans manger de poisson ?

Suite à la question suivant de Véronique Vienne sur ma page Facebook "Pouvons nous supprimer le poisson de notre alimentation et prendre...
dsm 5 scare

SURMEDICALISATION PSYCHIATRIQUE

Le sujet n'est pas nouveau, mais la publication du nouveau manuel DSM 5 de diagnostic des pathologies psychiatriques,...
AFICHES METRO PARIS

LE MOUVEMENT DU LUNDI VERT DÉMARRE TRÈS FORT

Suite au Meatless Monday lancé par la Johns Hopkins University en 2003 (relancé par Paul MacCartney en 2009) et qui a été introduit dans 40 pays, la...
oignons

Salade toute verte vêtue

Prévention de le majorité de toutes les pathologies Difficulté: 0 Temps de préparation: 10 min Temps de cuisson: Aucune Nombre de personnes: 4...
CAILLOT thrombose

CHOLESTEROL LE GRAND BLUFF 10 : L’HYPERACTIVITÉ PLAQUETTAIRE

De nouveau, l’ensemble des conseils alimentaires et complémentaires donnés jusqu’à présent a des effets anti-adhésion et anti-aggrégant...
tempeh

Tempeh tout en douceur

Oser le fermenté Difficulté: 1 Temps de préparation: 20 min Temps de cuisson: Aucune Nombre de personnes: 4 personnes Ingrédients:  - 200g de...

Archives