Inscription

Article

ETUDES SUR APPORTS ET STATUT EN MAGNESIUM

Apports alimentaires

Apports magnésiens, inflammation systémique et syndrome métabolique

Dans la Women’s Health Study sur 11 686 femmes

âgées de 45 ans ou plus, celles qui appartiennent au quintile

ayant les meilleurs apports alimentaires en magnésium (422 mg/j)

présentent une fréquence réduite

de CRP élevée (12%)

de syndrome métabolique (27%)

par rapport au quintile inférieur.

La CRP diminue de manière inversement proportionnelle

à l’apport en magnésium.

Song Y et al, Magnesium intake, C-reactive protein,

and the prevalence of metabolic syndrome in middle-aged

and older U.S. women, Diabetes Care, 2005 ; 28 (6) : 1438-44

 

Apports magnésiens et risque de diabète

Une étude prospective suit 9702 hommes et 15 365 femmes

âgés de 35 à 65 ans. Au bout de 11 ans on a diagnostiqué

844 cas de diabète de type 2.

Des apports élevés en céréales complètes et en magnésium

réduisent le risque

- de 44% pour les céréales complètes

- et de 23% pour le magnésium.

Schulze MB et al, Fiber and magnesium intake

and incidence of type 2 diabetes :

a prospective study and meta-analysis,

Arch Intern Med, 2007 ; 167 (9) : 956-65

 

Effets cardioprotecteurs du magnésium

Une revue des études montrent que l’impact du magnésium

dans la prévention cardiovasculaire est multifactoriel :

spasmolytique et vasodilatateur (effet bêta-bloquant)

coenzyme de la pompe à sodium

(anti hypertenseur, anti-rétention d’eau)

inhibiteur calcique (anti spastique, protecteur

contre les calcifications vasculaires,

contre l’intoxication des cellules par le calcium

- anti-arythmique

protecteur de la fonction endothéliale

anti-ischémique

anti-inflammatoire

modulateur de l’entrée du fer dans les cellules…

Kolte D et al, Role of magnesium in cardiovascular diseases,

Cardiol Rev, 2014 ; 22 (4) : 182-92

 

Apports magnésiens et risque d’infarctus

Une méta-analyse comprenant 16 études et 313,041 individus dont 11,995 atteints de maladies cardiovasculaires,

dont 7534 infarctus et 2686 décès par infarctus met en évidence

que des apports magnésiens élevés sont associés

à une réduction de

22% du risque d’infarctus

27% du décès par infarctus à partir d’un apport de 250 mg/j

 

Del Gobbo LC et al, Circulating and dietary magnesium

and risk of cardiovascular disease :

a systematic review and meta-analysis of prospective studies,

Am J Clin Nutr, 2013 ; 98 (1) : 160-73

 

Apports magnésiens et hypertension

Dans la cohorte de 30,681 hommes professionnels de santé,

de 40 à 75 ans, suivis pendant 4 ans, 1248 d’entre eux sont diagnostiqués avec une hypertension.

Des apports supérieurs en fibres et en magnésium sont associés

avec une réduction significative du risque.

Ascherio A, Rimm EB, Giovannucci EL et al, A prospective

study of nutritional factors and hypertension among US men,

Circulation, 1992 ; 86 (5) : 1475-8

Apports et statut magnésiens et risques cardiovasculaires

Une méta-analyse comprenant 532,979 participants

provenant de 19 études (11 sur les apports, 6 sur le statut,

2 sur les deux) arrive à la conclusion que

des apports plus élevés en magnésium réduisent de 15%

la fréquence de l’ensemble des accidents cardiovasculaires

un meilleur statut magnésien les réduisent de 23%.

La protection la plus significative apparaît à partir d’apports de 400 mg/j.

Qu X et al, Magnesium and the risk of cardiovascular events : a meta-analysis of prospective cohort studies,

PLoS One, 2013 ; 8 (3) : e57720

 

Apports magnésiens et mortalité

Dans l’étude PREDIMED incluant 7216 hommes et femmes

âgés de 55 à 80 ans suivent soit une alimentation « normale »,

soit une alimentation méditerranéenne.

Au bout de 4,8 ans on enregistre 323 décès dont 81 cardiovasculaires

et 130 pour causes de cancers ainsi que 277 évènements cardiovasculaires.

 

Le groupe qui avait les apports magnésiens les plus élevés

a connu un risque de décès de toutes causes réduit de 34%

Guasch-Ferré M et al, Dietary magnesium intake

is inversely associated with mortality in adults

at high cardiovascular disease risk, J Nutr, 2014 ; 144 (1) : 55-60

 

Apports magnésiens et risques de fracture du col du fémur

Une étude sur la concentration en magnésium et en calcium de l’eau apportée par 556 réseaux d’eau à 64% de la population norvégienne

la met en rapport avec le risque de fracture du col diagnostiquée

chez 5472 hommes et 13 604 femmes âgés de 50 à 85 ans.

Cette étude ne montre pas de corrélation significative avec la richesse de l’eau en calcium, mais en montre une avec la richesse en magnésium.

Une concentration plus élevée en magnésium réduit le risque de

20% chez les hommes

10% chez les femmes.

Les citadins par rapport aux ruraux ont un risque globalement supérieur

de 23 à 24% mais les différences apportées par le magnésium restent significatives dans les deux populations.

Dahl C et al, Nationwide data on municipal drinking water

and hip fracture: could calcium and magnesium be protective ?

A NOREPOS study, Bone,2013 ; 57 (1) : 84-91

 

Statut

 

Statut en magnésium, hypertension et risque d’AVC

Dans l’étude ARIC comprenant 7731 participants

(4190 femmes et 3541 hommes), le risque d’hypertension

décroit avec les quartiles de magnésium sérique ascendants

chez l’homme : 1.0, 0.87, 0.87, et 0.82

chez la femme : 1.0, 0.79, 0.85, et 0.70

Peacock JM et al, Relationship of serum and dietary magnesium

to incident hypertension: the Atherosclerosis Risk in Communities

(ARIC) Study, Ann Epidemiol, 1999 ; 9 (3) : 159-65

dans la même cohorte 577 accidents vasculaires cérébraux apparaissent après 15 années de suivi.

Le risque est aussi inversement réduit

lorsque le statut magnésien est meilleur.

Ohira T et al, Serum and dietary magnesium

and risk of ischemic stroke: the Atherosclerosis Risk in Communities Study, Am J Epidemiol, 2009; 169 (12) : 1437-44

 

 

Appréciation: 

5

En pratique: 

Dernières infos

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr