Inscription

Article

Nutrithérapie des neuropathies périphériques

Suite à une question d'Auréile.

Pour combattre les neuropathies périphériques, qu'elles soient liées à des carences en vitamines B, au diabète, à l'alcoolisme, à des chimiothérapies et d'autres administrations de médicaments  :

- éviter les produits laitiers (le lactose se transforme en lactitol, s'accumule dans les gaines des nerfs et les comprime en attirant de l'eau)

- réduire les sucres rapides qui font la même chose avec le glucose transformé en sorbitol

- faire une cure correctrice en vitamines B : B1 autour de 100 mg, B2 autour de 20 mg, PP, B5, B6, B8, B9, B12 (ex B Complex de Bionutrics) pendant 1 mois

- donner à plus forte dose de la vitamine B1 liposoluble, exemple Arcalion 2002 cp/j (en pharmacie)

- prendre du magnésium à la fois pour soutenir énergétiquement les nerfs (le magnésium active par ailleurs les vitamines B en coenzymes), mais aussi pour des effets anti-inflammatoires et anti-rétention d'eau, la taurine associée a un effet synergique (D Stress Booster 1 stick matin, midi soir)

Si on le peut (principe actif plus coûteux), ajouter du Coenzyme Q10 qui complétera l'effet énergétisant et neuroprotecteur du magnésium (dose efficace de 300 mg à 600 mg par jour, à prendre avec des graisses car liposoluble).

Si le côté inflammatoire est marqué, les polyphénols seraient bienvenus : thé vert, the vert matcha, chocolat noir, en compléments Antiox F4 3 à 4 cp matin et midi.

En cas de diabète on ajoute de l'acide alphalipoïque, de 200 à 600 mg par jour.

Dans des formes évoluées, surtout liées au sida et à la toxicité des anti-rétro-viraux, la N acétyl Carnitine à 3 - 4 g par jour a apporté des soulagements notables. L'association acide alpha-lipoïque et N acétyl Carnitine a montré des effets neuroprotecteurs, principalement expliqués par une amélioration du fonctionnement mitochondrial (des centrales énergétiques cellulaires).

Donc globalement la lutte contre la neuropathie périphérique, comme celle contre la neurodégénérescence cérébrale, repose avant tout sur une relance de la production énergétique des nerfs ou neurones, via les vitamines B, le magnésium, le coenzyme Q10, l'acide alpha-lipoïque et la carnitine... ces nbutriments ayant par ailleurs des effets complémentaires, en particulier antioxydants et anti-inflammatoires.

Appréciation: 

5

Categorie: 

Commentaires

 

bonjour

merci pour cet article, j'ai 34 ans et je suis atteint d'une neuropathie périphérique, je viens de lire l'article, quelques petites questions : concernant la cure d'un mois de vitamines B chez bionutrics pouvez-vous me dire tous les combien il faut la renouvelée ? même chose pour la vitamine b 1 arcalion combien de temps faut-il la prendre, même question concernant le coenzyme q10 et anti-ox et nacetyl,

merci infiniment

ps : je tiens a preciser que je suis sous levothyrox merci

 

 

Bonjour, je suis une femme de 47 ans et je prends du Lyrica. Au début on m'a augmenté assez rapidement les doses jusqu'à 300mg mais j'étais comme une droguée. J'ai fait trois chutes qui m'ont été presque mortelles alors que ça toucherait plutôt les personnes âgées. Cela veut-il dire que je ne supporte pas l'une des molécules du Lyrica ? On m'a dit que ma neuropathie  pouvait venir de mon hernie discale à cause de fournillements, comme des choques électriques et une sciatique qui a fait près d'une année à disparaître. A présent je prends 25mg le matin et 50mg le soir mais j'ai gardé quelques séquelles. Est-ce que je dois l'arrêter complètement et suivre votre programme nutrithérapeuthique ou je dois quand même continuer avec cette dose de Lyrica.

Merci pour votre réponse Alexia1969

 

Bonjour je suis une femme de 47 ans et je prends du Lyrica contre la neuropathie. AU début on m'a augmenté assez rapidement les doses pour atteindre 300mg par jour mais j'étais comme un droguée.J'ai fait trois chutes qui m'ont été presque mortelles alors que ça toucherait plutôt les personnes âgées. Cela veut-il dire que je ne supposrte pas l'une des molécules du Lyrica ? On m'a dit que ma neuropathie pouvait venir de mon hernie dicale àè cause des fourmillement, des choque électriques et d'une sciatique qui a fait près d'une année à disparaître. A présent je prends 25 mg le matin et 50mg le soir mais j'ai gardé quelques séquelles. Est-ce que à votre avis je dois stopper complètement le Lyrica et suivre votre programme nutrithérapeuthique ou je dois continuer le Lyrica tout en faisant votre programme ?

Merci pour votre réponse

Hélène

Les bonnes adresses

Le parcours Okinawa : http://www.parcours-okinawa.fr

Okinawa Shop : http://www.okinawashop.fr